communiqués communiqués

La convention collective FSSS est maintenant signée

(16 février 2011) La convention collective 2010-2015 des salarié-es du réseau public, membres de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), a été signée aujourd'hui à Montréal, mettant un terme au décret des conditions de travail imposé par le gouvernement Charest en décembre 2005. En effet, les représentants de la Fédération, du Ministère de la santé et des services sociaux et du Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux ont paraphé le nouveau contrat de travail qui sera en vigueur le 13 mars prochain, et ce, jusqu'au 31 mars 2015.

Rémunération des salariés de l’État québécois : Il faut poursuivre dans la recherche de solutions

(30 novembre 2010) Selon l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), le retard salarial des employés des réseaux de la santé et des services sociaux, de l’éducation et de la fonction publique s’est creusé davantage au cours de la dernière année.

La CSN se réjouit de la conclusion des négociations pour toutes les syndicats du Front commun

(Montréal, 14 novembre 2010) Avec l’entente conclue entre le gouvernement et la FIQ, la presque totalité des employé-es de l’État sont maintenant parvenus à des ententes négociées. Au sein des syndicats du secteur public de la CSN, seuls les salarié-es de l’Aide juridique sont toujours en négociation. Les discussions devraient s’intensifier dans les prochaines semaines.

Nouvelles conventions collectives pour 160 000 employé-es de l'État

(Montréal 1er octobre) Alors que s'achève une vaste ronde de consultations auprès des centaines de syndicats qui leur sont affiliés, les quatre fédérations CSN du secteur public constatent qu'elles obtiennent le mandat de signer leur nouvelle convention collective, en remplacement des décrets odieux de 2005. C'est donc le tiers du Front commun syndical de 475 000 membres qui confirme aujourd'hui les ententes conclues en juin dernier.

LOI 100- Il faut protéger les soins de santé et les services sociaux

Montréal, le 30 septembre 2010-– Les structures trop lourdes, la «bureaucracite» aigüe, le manque de respect des équipes de travail et l’intrusion insidieuse du privé sont de véritables plaies du réseau de la santé et des services sociaux. À l’aube de compressions importantes dans les dépenses administratives et d’encadrement, la population ainsi que les travailleuses et les travailleurs de la santé sont en droit de savoir où et comment se feront les coupes dans le réseau.

Les organisations du Front commun en route vers un règlement final et satisfaisant

Image du contenu webMontréal, le 25 juin 2010. – Les organisations syndicales membres du Front commun reçoivent positivement l’offre globale et finale concernant les salaires, la retraite et les droits parentaux. Cette dernière proposition atteint plusieurs des objectifs fixés par le Front commun dans le cadre de la négociation pour le renouvellement des conventions collectives de près d’un demi-million d’employés des secteurs public et parapublic. Elle sera présentée aux membres des organisations syndicales au cours des prochaines semaines.

La FSSS-CSN adopte une entente de principe dans la santé et les services sociaux

(St-Hyacinthe, 23 juin) Près de 500 délégué-es de centaines de syndicats ont adopté l’entente de principe sectorielle conclue avec le comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux (CPNSSS). Pendant trois jours, les délégué-es, qui représentent 108 000 personnes travaillant dans presque tous les établissements de santé et de services sociaux au Québec, ont débattu de cette entente.

Un appel pressant aux conseils d'administration

(22 juin) À Saint-Hyacinthe, 500 délégué-es de la Fédération de la santé et des services sociaux, représentant plus de 200 syndicats de partout au Québec, ont convergé, ce midi, devant l'hôpital Honoré-Mercier, siège du CSSS Richelieu-Yamaska. Les syndiqué-es voulaient dénoncer la loi 100 et demander aux conseils d'administration des établissements du Québec de refuser d'appliquer les mesures insensées de cette loi.

FEESP: Entente de principe pour les employé-es de soutien du secteur scolaire CSN

Image du contenu web(Montréal, le 21 juin 2010) - Le secteur soutien scolaire, représentant 37 syndicats d’employé-es de soutien dans 31 commissions scolaires francophones (30 000 membres) affiliés à la Fédération des employé-es des services publics (FEESP-CSN), a conclu une entente de principe sectorielle avec le comité patronal de négociation des commissions scolaires francophones (CPNCF), ce lundi 21 juin à l’aube. Cette entente sera soumise aux représentants syndicaux d’ici quelques jours.

FEESP : Entente de principe pour les employé-es de soutien des cégeps

Image du contenu web(Montréal, 18 juin) Le secteur soutien cégep, représentant 41 syndicats d'employé-es de soutien du réseau collégial (4000 membres) affiliés à la Fédération des employé-es des services publics (FEESP-CSN), a conclu une entente de principe sectorielle avec le comité patronal de négociation des collèges (CPNC), le jeudi 17 juin en fin de soirée. Cette entente sera soumise aux représentants syndicaux d'ici quelques jours.

FNEEQ : Entente de principe pour les profs de cégep

Image du contenu web(Montréal, le 16 juin 2010) - Les représentantes et les représentants des 46 syndicats de cégep affiliés à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), réunis à Montréal hier, ont avalisé l’entente de principe sectorielle intervenue entre la fédération et le Comité patronal de négociation des collèges (CPNC) en tout début de semaine.

Entente sectorielle pour la Fédération des professionnèles de la CSN

(Montréal, 15 juin 2010) Une entente de principe visant l'ensemble des matières sectorielles nationales a été conclue hier entre la Fédération des professionnèles (FP) de la CSN et le Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux (CPNSSS).

Le Front commun maintient la pression à la grandeur du Québec

Image du contenu web«Il n'est pas question de laisser l'été et les vacances commencer sans rappeler au gouvernement, aux employeurs des réseaux publics et à la population que les 475 000 travailleuses et travailleurs du Front commun n'ont toujours pas de conventions collectives signées. C'est l'heure du règlement!», a déclaré Gilles Dussault, porte-parole du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP).

Entente de principe dans la santé pour les 108 000 membres de la FSSS-CSN

(Montréal – 10 juin 2010) Une entente de principe sur les matières sectorielles est intervenue ce matin entre la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN et le comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux. Elle comprend plus d’une trentaine de mesures qui vont apporter des améliorations notables pour l’ensemble des travailleuses et des travailleurs du réseau.

La population québécoise partage les objectifs du Front commun

Image du contenu web

Québec, le 7 juin 2010. – Un récent sondage mené par la firme CROP pour le Front commun SISP–CSN–FTQ révèle que 96 % des Québécoises et des Québécois veulent que le gouvernement assure le financement nécessaire au maintien de nos services publics. Pas moins de 82 % des répondants estiment, par ailleurs, qu’il est raisonnable que le Front commun revendique un rattrapage salarial des employés de l’État par rapport à l’ensemble des autres salariés.  

Le Front commun souhaite un règlement négocié avant l'été pour tout le monde

Image du contenu web(Montréal 3 juin 2010) Préoccupés par le déroulement insatisfaisant des négociations dans la santé et les services sociaux, les porte-parole du Front commun, Gilles Dussault, du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), Louis Roy, de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), et Michel Arsenault, de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), demandent au gouvernement de faire le nécessaire pour remettre le processus de négociation sur les rails.

La CSN appelle à rejeter les attaques à nos services publics

Image du contenu web(Québec, le mardi 1er juin 2010) Les députés ont repris, ce matin, l’étude du projet de loi 100 à la Commission des finances publiques. Pour les syndicats CSN, ce projet de loi faisant suite au budget Bachand constitue une attaque majeure à l’intégrité et à l’accessibilité de nos services publics. Le projet de loi impose entre autres des coupes draconiennes de postes dans l’administration des établissements de santé et de services sociaux, dans les écoles et dans les cégeps. C’est le message qu’ils ont lancé lors d’une manifestation tenue ce midi, devant le bureau du ministère des Finances.

Les élus libéraux sont-ils capables de livrer la marchandise?

Image du contenu web(Québec, 31 mai) Des travailleuses et travailleurs des services publics rendent visite aujourd'hui au président du caucus libéral de la région de Québec, M. Raymond Bernier, député libéral de la circonscription de Montmorency, au ministre de la Santé et des Services sociaux et député de la circonscription de Jean-Talon, M. Yves Bolduc, et enfin au ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre responsable de la région de Québec et député de la circonscription de Louis-Hébert, M. Sam Hamad, chacun dans leur comté respectif, pour leur rappeler que leur gouvernement avait promis de mener les négociations avec diligence.

Des offres patronales décevantes pour la santé et les services sociaux

Image du contenu web(Montréal, 27 mai) La Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN constate que, contrairement à ce que prétend le ministre de la Santé, Yves Bolduc, les offres du gouvernement ne sont pas une base de règlement valable. Le ministre a soutenu qu'elles étaient "révolutionnaires"... pourtant il y a loin de la coupe aux lèvres !

Le projet de loi omnibus du gouvernement libéral cache des attaques graves

Image du contenu web(Québec, 27 mai) Des travailleuses et des travailleurs de l'État membres de syndicats CSN ont manifesté ce midi pour dénoncer la grave attaque à leur droit de négocier que constitue le projet de loi 100 du gouvernement libéral. Celui-ci fait suite au budget Bachand. Il impose des coupes massives de postes dans l'administration des établissements de santé et de services sociaux, dans les écoles et dans les cégeps.

Les syndicats CSN veulent une consultation publique sur le projet de loi 100

(Montréal, le mardi 25 mai 2010) Les quatre fédérations CSN du secteur public s’opposent en bloc à une nouvelle pièce législative du gouvernement Charest, contenue dans le projet de loi 100, qui vise notamment à abolir de nombreux postes dans les services publics. Les syndicats n’acceptent pas qu’on s’en prenne encore une fois aux services publics, aux bas salarié-es et au droit de négocier des travailleuses et des travailleurs. Cela, à l’abri de tout débat public !

Le Front commun rappelle sa détermination à obtenir des règlements négociés

visuel front commun

Montréal, le 14 mai 2010 – Alors que les organisations membres du Front commun ont demandé la médiation, à la fin d’avril, les travailleuses et les travailleurs des secteurs public et parapublic tiennent à démontrer leur détermination à obtenir des conventions collectives négociées le plus rapidement possible. C’est ainsi qu’ils tiennent aujourd’hui une vaste opération de piquetage symbolique devant les établissements publics du Québec.

Des tonnes de travaux à corriger ! Les profs de cégep dénoncent la situation

Image du contenu web(Montréal 29 avril) Excédés par une offre patronale nettement insuffisante reçue en début de semaine, les enseignantes et les enseignants de cégep des syndicats affiliés à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) manifestent aujourd'hui pour dénoncer la lourdeur de leur tâche et rappeler à la ministre de l'Éducation qu'il y a des problèmes urgents à régler dans l'enseignement collégial.

FNEEQ – Un dépôt patronal grandement insatisfaisant

Après avoir réitéré à maintes reprises la nécessité d'obtenir une proposition officielle de la part du Comité patronal de négociation des collèges dans le cadre des négociations en cours dans les secteurs public et parapublic, les représentantes et les représentants de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ) ont finalement reçu une offre globale de règlement de la part du CPNC.

Médiation : Les fédérations CSN demandent au ministre de procéder avec diligence

(Montréal, 26 avril 2010) Les quatre fédérations professionnelles de la CSN dans le secteur public demandent aujourd’hui au ministre du Travail, Sam Hamad, de nommer rapidement des médiateurs afin d’aider les parties à trouver la voie de règlements négociés satisfaisants.

Le Front commun souhaite une période de médiation porteuse de solutions

Montréal, le 21 avril 2010 – À compter d’aujourd’hui et au cours des prochains jours, les organisations syndicales membres du Front commun demanderont au ministre du Travail de nommer des médiateurs aux tables sectorielles, afin de proposer des pistes de solution satisfaisantes pour les deux parties.

La Journée des secrétaires : on proteste contre le budget Bachand

Le mercredi 21 avril 2010-Pour souligner la Journée des secrétaires, des dizaines de milliers d’employé-es de bureau du réseau de l’éducation, de la santé et des services sociaux prennent une pause de 15 minutes à 15 heures. Cette action simultanée, partout au Québec, vise à signifier leur opposition à une mesure inacceptable du dernier budget du gouvernement Charest.

Conseil général du PLQ : Manifestation pour dénouer les nœuds qui persistent en négo

Image du contenu webMontréal, le 16 avril 2010 – À l’ouverture du Conseil général du Parti libéral du Québec, des militantes et des militants du Front commun ont manifesté pour demander au gouvernement du Québec de dénouer les derniers nœuds qui persistent pour en arriver à une entente négociée dans les secteurs public et parapublic. « Il ne reste que quelques jours à l’échéancier que nous nous sommes fixé avant de demander la médiation et nous espérons toujours un règlement. Tout le monde doit y mettre du sien pour dénouer les derniers nœuds qui nous empêchent d’y arriver », ont affirmé les représentantes et les représentants syndicaux.

Santé : les discussions reprennent ce vendredi

Québec, le 16 avril 2010. – Les organisations syndicales représentant l’ensemble des salariés du réseau de la santé et des services sociaux sortent satisfaites de la rencontre tenue hier après-midi, à leur demande, avec le ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, et à laquelle s’est jointe la présidente du Conseil du trésor, Monique Gagnon-Tremblay. La rencontre visait à trouver des pistes permettant de débloquer les travaux aux tables de négociation. Elle s’est déroulée en présence des trois porte-parole du Front commun SISP-CSN-FTQ et des représentantes et représentants des organisations syndicales des secteurs de la santé et des services sociaux.

Les membres de la FP–CSN confrontent leurs employeurs aux demandes patronales

(15 avril) Les professionnel-les, techniciens et techniciennes du réseau de la santé et des services sociaux, membres de la Fédération des professionnèles, interpellent aujourd’hui leur employeur quant aux demandes déposées par le comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux (CPNSSS).

Retour du ministre Bolduc de la Jamaïque - Le Front commun lui souhaite bienvenue

Image du contenu webDes militantes et militants du Front commun souhaitent la bienvenue au ministre Bolduc de retour de la Jamaïque. Ils espèrent qu'il s'est bien reposé pendant que, de leur côté, ils ont mis tous les efforts pour en arriver à une entent négociée.

Négociations des secteurs public et parapublic : Les syndicats CSN font le point stratégique

instances-csn-8-avril(8 avril) À la suite d’un blitz de négociations qui n’a pas permis d’en arriver à des ententes aux différentes tables, les syndicats de la CSN discutent de la pertinence de donner quelques jours supplémentaires à la négociation. Réunis au Palais des congrès jusqu’à demain, les quelque 1000 délégué-es des 400 syndicats CSN du secteur public évaluent aussi la possibilité de formuler une demande de médiation, au plus tard le 20 avril si aucune entente ne semble atteignable d’ici là. S’il s’avère nécessaire, ce geste sera posé de façon coordonnée, en Front commun.

Le Front commun cherche encore et toujours un règlement négocié

(8 avril) À l'issue d'une rencontre visant à faire le point sur les négociations en cours, les porte-parole du Front commun, Dominique Verreault, du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), Claudette Carbonneau, de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et Michel Arsenault, de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), constatent avec déception que le blitz de négociation proposé par la présidente du Conseil du trésor n'a pas donné les résultats escomptés.

Non au PPP au Centre universitaire de santé McGill

Le1er avril, jour même d’une manifestation contre les tarifications et les privatisations, et aux lendemains d’un budget odieux, voilà que le gouvernement persiste à gaspiller les fonds publics dans un coûteux PPP pour le centre hospitalier McGill.

Les employés de l’État retrouvent leurs droits

Image du contenu web

Dans quelques heures, les conventions collectives des salariés des réseaux publics de la santé et des services sociaux, de l’éducation, de la fonction publique ainsi que des organismes gouvernementaux viendront à échéance. Ainsi, ces centaines de milliers de personnes recouvreront pleinement leurs droits fondamentaux, niés par une loi spéciale adoptée en décembre 2005.

Partout au Québec, les salariés soulignent cette journée particulière : dans les milieux de travail, les employés rencontrent leur employeur afin de lancer un message clair en vue d’un règlement satisfaisant des conventions collectives dans les meilleurs délais. Rappelons qu’au cours d’une réunion extraordinaire tenue le 29 mars dernier, les dirigeants syndicaux et les ministres concernés ont réitéré leur objectif de conclure les négociations d’ici les premiers jours d’avril.

Les demandes patronales accentueraient la pénurie de main-d'œuvre, estime la FP–CSN

(29 mars) La Fédération des professionnèles (CSN) considère que la quarantaine de nouvelles demandes déposées vendredi dernier par le comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux ne peuvent qu'accentuer les problèmes de pénurie de main-d'œuvre qui minent le réseau.

Le Front commun demande une rencontre urgente avec les trois ministres responsables de la négo

(28 mars) À quelques heures de l'expiration des décrets fixant les conditions de travail des 550 000 salariés de l'État, le Front commun SISP-CSN-FTQ demande une rencontre urgente avec les trois ministres responsables de la négociation c'est-à-dire, la présidente du Conseil du trésor, Monique Gagnon-Tremblay, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc et la ministre de l'Éducation, Michelle Courchesne (NDLR : la rencontre aura lieu le lundi 29 mars en soirée).

Le Front commun soulignera le 31 mars partout au Québec

(28 mars) Le 31 mars 2010 marquera l'expiration des décrets fixant les conditions de travail des 550 000 salariés de l'État. Plusieurs événements sont prévus partout au Québec dans le but de souligner ce moment important. Le Front commun sera donc bien visible tout au long de la journée et soulignera cet événement de différentes façons originales. "Après plus de cinq ans d'attente, les employés des secteurs public et parapublic seront enfin libérés de la loi spéciale. Ils récupèrent ainsi leur droit de négocier et leur droit de se faire entendre et c'est ce qu'ils feront tout au long de la journée du 31 mars", ont souligné les porte-parole du Front commun.

Santé et services sociaux : un dépôt patronal inacceptable

(27 mars) Les organisations syndicales du secteur de la santé et des services sociaux considèrent que le dépôt effectué hier par le gouvernement aux tables sectorielles est tout à fait inacceptable et qu’il ne constitue aucunement une base de travail acceptable pour la poursuite des négociations.

Bulletin d'évaluation des directions de cégeps – Plus que quelques jours pour le rattrapage

À moins d'une semaine de l'échéance des conventions collectives imposées en décembre 2005 pour plus de 18 000 enseignantes et enseignants de cégep, la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) et la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ) publient les résultats d'une évaluation des directions de cégep sur la compétence Négocier de manière respectueuse et responsable.

Indécent de construire en PPP

Image du contenu webC'est avec ces mots que le vice-président de la CSN, Louis Roy, a réagi à l'annonce de la construction du centre de recherche du CHUM en mode PPP.

Un appel à trouver des solutions négociées aux problèmes de nos services publics

(Montréal 20 mars) À quelques jours de l’échéance des conventions collectives des employés des secteurs public et parapublic, environ 75 000 personnes, membres et amis du Front commun SISP-CSN-FTQ provenant de toutes les régions du Québec, marchent dans les rues de Montréal afin de rappeler au gouvernement que les solutions pour améliorer les services publics passent par la voie de la négociation.

Visionnez le diaporama de la manifestation en Front commun du 20 mars 2010

Photos : Michel Giroux et Laurence Poirier

Le Front commun dénonce la lenteur des négociations et l'inertie patronale

(16 mars) Le Front commun SISP-CSN-FTQ regroupant 475 000 employés des secteurs public et parapublic dénonce la lenteur des négociations et l’inertie du gouvernement, alors que l’objectif est toujours de convenir des conventions collectives d’ici le 31 mars prochain. « Nous sommes choqués de l’attitude du gouvernement et des comités patronaux de négociation qui rend presque irréalisable un règlement à l’échéance des décrets, comme nous le souhaitions, et comme le souhaite également la présidente du Conseil du trésor, du moins selon ce qu’elle affirme. C’est bloqué, complètement bloqué », affirme la porte-parole du SISP, Dominique Verreault.

Le Front commun rappelle l'importance des régimes de retraite pour l'ensemble des salariés

(2 mars ) Les organisations membres du Front commun, composé du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), tiennent à relativiser certaines affirmations transmises au grand public concernant les régimes de retraite du secteur public, compilées dans un document de propagande produit par l'Institut économique de Montréal (IEDM).

Négociation secteurs public et parapublic : Le temps file !

Image du contenu web(Québec 22 février) À la suite de la rencontre entre le Front commun et la présidente du Conseil du trésor, Monique Gagnon-Tremblay, les porte-parole du Front commun, Lucie Martineau, du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), Claudette Carbonneau, de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), et Michel Arsenault, de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), demandent l’intensification des négociations et l’obtention de signaux tangibles de la part du gouvernement pour permettre l’avancement des travaux.

Les photos

La vidéo

(re :public), le concours vidéo de la CSN - Le vote du public commence aujourd'h

Plus de 15 vidéos sont présentées au concours (re :public) , une première initiative de la sorte lancée par le secteur public CSN et qui vise la valorisation des services publics et de leurs artisans.

Des travailleuses et travailleurs, des étudiants et des retraités, notamment, ont pris part au concours en proposant des courts métrages de fiction, de documentaire et d'animation.

Le Front commun dénonce les offres gouvernementales

(Québec 16 février) Les porte-parole du Front commun, Lucie Martineau, du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), Louis Roy, de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), et Michel Arsenault, de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), ont vivement dénoncé les offres salariales déposées par le gouvernement dans le cadre des négociations dans les secteurs public et parapublic.

Indexation du RREGOP : le Front commun refuse de transférer le fardeau aux générations futures

Québec, le mercredi 3 février 2010. – Les organisations membres du Front commun, composé du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), ont présenté aujourd’hui un mémoire portant sur l’indexation du Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP).

Mobilisation du 27 janvier : Un grand succès partout au Québec !

Image du contenu webDes travailleuses et de travailleurs de partout ont tenu des actions devant les établissements de santé et de services sociaux, le midi du mercredi 27 janvier, pour soutenir la négociation de leurs conditions de travail. Des Îles-de-la-Madeleine à l’Abitibi, partout au Québec, des actions ont été menées : devant les hôpitaux, comme à Gaspé où des tracts ont été distribués ; devant les CLSC et les centres d’hébergement, comme à Hull, au Foyer du bonheur, où les médias régionaux ont été rencontrés ; devant les centres-jeunesse ou les autres établissements, comme aux bureaux d’Urgences-santé où des travailleuses sont allées remettre des plats préparés maison aux Auberges du cœur.

Rejet massif des dépôts patronaux

Réunis à Québec les 21 et 22 janvier, c’est à l’unanimité que les délégué-es représentant les membres des 46 syndicats d’enseignantes et d’enseignants de cégep affiliés à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) ont rejeté le dépôt patronal reçu dans le cadre des négociations actuellement en cours.

Négociations secrètes : Un article erroné qui ne sert qu’à semer de la confusion

L'article publié ce matin dans le Journal de Québec et qui s'intitule « Négociations secrètes : Adieu liberté 55 pour les fonctionnaires » contient plusieurs erreurs de fait. « En plus d'être peu rigoureux, il ne sert qu'à semer la confusion et la méfiance », ont réagi les porte-parole du Front commun.

Triste anniversaire : Le Front commun SISP-CSN-FTQ mobilisé partout à travers le Québec

Montréal, 16 décembre – Le Front commun SISP-CSN-FTQ des employés des secteurs public et parapublic, a souligné partout sur le territoire québécois, le triste anniversaire de l’adoption de la loi spéciale qui a imposé sous le bâillon leurs conditions de travail et leurs salaires en décembre 2005. Ils ont transmis plus de 80 000 cartes de souhaits à des députés et ministres du gouvernement du Québec pour exiger que ces derniers tiennent compte de leurs revendications justifiées et légitimes et rappeler qu’ils veulent une vraie négociation cette fois-ci.

Les PPP doivent passer à la fosse commune de l’histoire !

Image du contenu web(4 décembre 09) Au moment où le gouvernement et le CUSM vont annoncer le consortium choisi pour le financement, la conception, la construction et la gestion du Centre universitaire de santé McGill, les syndicats CSN du CUSM et du CHUM ont tenu une cérémonie funéraire pour enterrer les PPP. Ils représentent 10 000 personnes travaillant dans les deux institutions.

Le retard salarial du secteur public s’est encore accentué cette année

(26 novembre 2009) Pour le Front commun SISP–CSN–FTQ, le rapport 2009 rendu public ce matin par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) présente un tableau affligeant des retards dans la rémunération des employés des secteurs public et parapublic et confirme la justesse et le réalisme des revendications portées par les 475 000 employées et employés de l’État.

Les PPP sont désastreux pour les projets du CHUM et du CUSM !

(18 novembre) Le Vérificateur général du Québec confirme ce que la CSN soutient depuis de nombreuses années : les PPP ne sont pas une solution. Les analyses de l’Agence des PPP n’ont pas la rigueur nécessaire pour démontrer la supposée «supériorité» du modèle PPP.

Stop à la détérioration des conditions de travail, et des services, en santé !

Image du contenu web(communiqué 1er novembre) Les négociations sont bel et bien enclenchées pour les 108 000 membres de la FSSS travaillant dans le réseau de la santé et des services sociaux.

Ensemble pour les services publics

(30 octobre)Les porte-parole des trois organisations syndicales, Gilles Dussault du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), Claudette Carbonneau de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et Michel Arsenault de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), ont présenté les demandes syndicales du Front commun concernant les conditions salariales, la conciliation famille-travail, les droits parentaux et la retraite.

La dernière semaine du mois d'octobre aux couleurs du Front commun

(25 octobre) Après Québec, Val-d'Or, Saguenay, Sherbrooke, Baie-Comeau, St-Hyacinthe, Gaspé, Joliette, St-Jérôme et Trois-Rivières, la tournée du Front commun s'arrêtera cette semaine à Rimouski et à Gatineau le 27 octobre, puis à Montréal, le 29. Jusqu'à maintenant, la tournée du Front commun connaît un véritable succès. Plus de 5000 personnes se sont présentées aux différentes assemblées ou ont reçu les représentants de la tournée du Front commun dans leur milieu de travail.

Santé–sécurité : 500 personnes manifestent devant l’hôpital Honoré-Mercier à St-Hyacinthe

Image du contenu webLe mercredi 21 octobre, des centaines de délégué-es des syndicats de la FSSS-CSN sont allés manifester pour soutenir leurs revendications quant à la santé-sécurité. L’hôpital Honoré-Mercier était tout désigné comme symbole de ces luttes essentielles pour travailler et se faire soigner dans un milieu sain.

La tournée du Front commun : un vif succès !

Image du contenu web(18 octobre, les photos de la tournée !) La tournée provinciale des représentantes et représentants du Front commun, débutée mardi, s'avère un franc succès. Les porte-parole du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP), de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) ont déjà tenu six assemblées publiques fort animées. Qu'on se le dise : les travailleuses et les travailleurs de l'État et les citoyens qui veulent améliorer nos services publics entendent bien utiliser ce front commun historique pour mettre un frein au désengagement continu de l'État à l'égard des services publics, plus nécessaires que jamais en cette période d'instabilité économique.

Lancement de la tournée du Front commun

Image du contenu web(13 octobre) Trois conférences de presse ce matin, au premier jour de la tournée Front commun qui s'arrête ce soir à Québec et à Val d'Or.

Le Front commun accueille favorablement l’accélération du processus de négociation

(Montréal, le 8 octobre 2009) Les organisations syndicales des secteurs public et parapublic, regroupant 475 000 travailleuses et travailleurs, accueillent favorablement l’annonce faite aujourd’hui par la présidente du Conseil du trésor, Monique Gagnon-Tremblay, « d’entamer rapidement les négociations avec le Front commun en vue d’en arriver à une entente sur le renouvellement des conventions collectives des employés de l’État au plus tard le 31 mars 2010, avant l’expiration des conventions collectives actuelles », tel que demandé par le Front commun.

RREGOP : Pour le Front commun, il faut revoir le mode de financement du régime

(Québec, 22 mai) À l’occasion des auditions publiques relatives aux résultats de la Caisse de dépôt et placement du Québec, de possibles hausses de cotisations concernant notamment, le Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP) ont été évoquées. Soulignons d’entrée de jeu que la Caisse du régime est toujours en mesure d’assurer le respect de toutes ses obligations et de soutenir toutes les conditions actuelles du régime. Cette situation illustre toutefois clairement la nécessité de revoir le mode de financement du régime, dès maintenant.

Front commun syndical historique de 475 000 employées et employés de l’État

front commun

Les organisations syndicales des secteurs public et parapublic, regroupant 475 000 travailleuses et travailleurs, s’unissent au sein d’un front commun historique. Ce matin, les représentants de ces organisations ont signé un protocole de fonctionnement en Front commun pour négocier avec l’État le renouvellement de leurs conventions collectives ainsi qu’une entente de non-maraudage. Le décret prendra fin le 31 mars 2010. Lire la suite

Visionner la conférence de presse

Mauvais rendements : Bien que malmené, le RREGOP n'est pas en péril

(11 mars) Représentant plus de 80 % des participantes et participants du régime, l’APEQ, l’APTS, la CSN, la CSQ, la FIQ, la FTQ, le SFPQ, et le SPGQ sont déçus, mais non surpris, des rendements obtenus (-25,66 %) par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) pour la caisse des employées et employés cotisants au Régime de retraite des employées et employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP). Ce régime est le plus gros déposant de la CDPQ. Ces résultats ont été présentés aujourd’hui aux membres du comité de retraite du RREGOP, où siègent des représentantes et des représentants des organisations syndicales.

 
NOUS CONTACTER NOUS CONTACTER

Pour toute demande d'information générale relative aux négociations du secteur public et demande d'entrevue avec des porte-parole de la CSN :

Jean-Pierre Larche, coordonnateur de l'équipe d'information du secteur public CSN (514) 605-0757


Pour de l'information sur les négociations dans le secteur de la santé et les services sociaux, les journalistes peuvent contacter :

Sylvie Joly, responsable des communications pour la FSSS-CSN : (514) 605-0766 ;

François L'Écuyer, responsable des communications pour la FP-CSN : (514) 598-2317.


En éducation, les journalistes peuvent contacter :

France Désaulniers, responsable des communications pour la FNEEQ-CSN (enseignantes et enseignants de cégep : (514) 219-2947 ;

Pierre-Luc Bilodeau, responsable des communications pour la FEESP-CSN (personnel de soutien des commissions scolaires et des cégeps) : (514) 220-5926.


Quant aux organismes gouvernementaux, les journalistes peuvent contacter Pierre-Luc Bilodeau au (514) 220-5926.

 
Renseignement/entrevue