Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

27 juin 2005 – FNEEQ – CSN : Lock – out au Collège Saint – Sacrement de Terrebonne : Une manœuvre irresponsable !

Du même SUJET

Modifications unilatérales des salaires en CPE : le tribunal rappelle le gouvernement à l’ordre

Modifications unilatérales des salaires en CPE : le tribunal rappelle le gouvernement à l’ordre

En décidant unilatéralement, en janvier dernier, d’octroyer une prime de 6,6 % aux éducatrices retraitées qui désireraient…
Le TAT rappelle au gouvernement qu’il ne peut pas passer par-dessus les syndicats

Le TAT rappelle au gouvernement qu’il ne peut pas passer par-dessus les syndicats

C’est une bataille importante que remportent la FSSS-CSN, la FSQ-CSQ, la FIQ, le SQEES-FTQ et le…
Bois d’œuvre : Ottawa doit talonner Washington

Bois d’œuvre : Ottawa doit talonner Washington

Même si le gouvernement américain vient tout juste d’abaisser de moitié les tarifs douaniers imposés au…
Les travailleuses et travailleurs de Rolls-Royce Canada manifestent leur mécontentement

Les travailleuses et travailleurs de Rolls-Royce Canada manifestent leur mécontentement

Après plus de quatre mois de lockout, les travailleuses et les travailleurs de Rolls-Royce ont investi…
Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Les membres du Syndicat des travailleurs de la Scierie de Petit Paris–CSN se sont réunis en…
La FIM-CSN demande à Glencore de sortir de son mutisme

La FIM-CSN demande à Glencore de sortir de son mutisme

La Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN) estime que Glencore doit tout faire pour protéger la santé…

27 juin 2005 – FNEEQ – CSN : Lock – out au Collège Saint – Sacrement de Terrebonne : Une manœuvre irresponsable !

FNEEQ-CSN

Lock-out au Collège Saint-Sacrement de Terrebonne : Une manœuvre irresponsable !

La direction du Collège Saint-Sacrement de Terrebonne a décrété un lock-out, en vigueur à compter d’aujourd’hui, mettant ainsi 65 enseignantes et enseignants à la rue.

Pourquoi décréter un lock-out maintenant ? C’est bien simple : ayant jusqu’au 30 juin pour procéder au paiement des paies d’été, l’employeur veut laisser croire aux enseignantes et aux enseignants qu’ils seront privés du paiement de leurs paies d’été s’ils n’acceptent pas son cadre de règlement !

La convention collective est échue depuis près de trois ans, soit depuis le 31 août 2002 et les négociations en vue d’en arriver à une nouvelle convention collective ont débuté en septembre 2004. L’arrivée d’un conciliateur dans ce dossier remonte au mois de mars 2005. Après plus d’une dizaine de rencontres de conciliation et des ouvertures de la part du syndicat, l’employeur fait preuve d’une totale intransigeance.

C’est la troisième fois que la direction de ce collège utilise la tactique du lock-out. Il l’avait déjà utilisé en 1999 ainsi qu’en 1984.

Ce sont plus 1400 élèves qui fréquentent le collège Saint-Sacrement de Terrebonne et l’employeur menace à mots à peine couverts de ne pas ouvrir ses portes en septembre prochain s’il n’y a pas d’entente signée.

Le syndicat compte 65 membres et est affilié à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN). La FNEEQ-CSN regroupe 29 syndicats et près de 1800 personnes oeuvrant au sein d’établissements d’enseignement privés. Elle compte 23 500 membres dans les cégeps, les universités et les établissements d’enseignement privés.


Source : FNEEQ-CSN– 27 juin 2005

Pour renseignements : France Désaulniers, Information – FNEEQ-CSN 514 598-2294 ou 514 219-2947 (Cell.)

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket