Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Fermetures injustifiées du Centre pour personnes âgées Andrée – Perreault et du Centre d’accueil Acton Vale en Montérégie

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…
La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…
Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…

Fermetures injustifiées du Centre pour personnes âgées Andrée – Perreault et du Centre d’accueil Acton Vale en Montérégie

Montérégie

Fermetures injustifiées du Centre pour personnes âgées Andrée-Perreault et du Centre d’accueil Acton Vale

Quatre-vingt deux personnes âgées seront déracinées de leur milieu de vie reconnu comme un des meilleurs au Québec. Les fermetures de 66 lits au Centre Andrée-Perreault à Saint-Hyacinthe et de 16 lits de l’unité prothétique au Centre d’Accueil Acton Vale viennent en effet d’être annoncées par le Centre de santé et de services sociaux Richelieu-Yamaska. Cette décision purement administrative découle d’une crise majeure que vit le système de santé en Montérégie en raison d’un sous-financement de près de 40 % par rapport à la moyenne québécoise.

« L’Agence de la Santé et des services sociaux de la Montérégie doit intervenir promptement pour exiger du gouvernement un règlement au sous-financement chronique en Montérégie et empêcher ces fermetures injustifiées. Les usagers ont droit à des services de qualité. La population et les travailleuses et travailleurs du réseau en ont assez de toujours faire les frais de décisions comptables à courte vue », a déclaré Luc Pearson, vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN.

La solution envisagée démontre un manque de vision à long terme et n’est qu’une goutte d’eau en regard du sous-financement des services de santé publics en Montérégie. Les derniers chiffres du ministère de la Santé et des Services sociaux montrent bien que le financement de la santé en Montérégie est inférieur de près de 40 % par rapport à la moyenne des budgets régionaux au Québec.

« La décision de fermer des lits d’hébergement pour des aîné-es en perte d’autonomie est un pur non-sens. Le nombre de personnes âgées de 75 ans et plus en Montérégie doublera au cours des 20 prochaines années. En 2006, la région comptait 75 071personnes âgées de 75 et plus, un nombre qui atteindra 155 528 en 2026. Cette augmentation des 75 ans et plus en Montérégie sera beaucoup plus forte que dans l’ensemble du Québec pour la même période », soutient Luc Pearson.

« Encore une fois les administrateurs du CSSS Richelieu-Yamaska sont tentés de couper dans les services à la population alors que le président et directeur de l’Agence de la Santé et des Services sociaux de la Montérégie, le docteur Luc Boileau, reconnaît, dans un article paru dans le journal La Presse du 13 juin dernier, que les hôpitaux de la région souffrent d’un sous-financement régional évalué à 126 millions », constate le vice-président régional de la FSSS.

« La Montérégie vit une crise majeure qui met en péril nos services publics de santé et de services sociaux. Nous demandons aux responsables de l’Agence régionale d’agir avant que la situation se dégrade davantage », conclut Luc Pearson.

 


Source : FSSS – CSN – 14 juin 2007

Pour renseignements : Luc Pearson, vice-président régional, Fédération de la Santé et des services sociaux, Montérégie, tél. : 450-672-0756

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket