Accueil / Bourses Fernand-Jolicœur / Gagnants des bourses
 

Gagnants des bourses

Gagnants des bourses

2017

Bourse remise à un militant

M. Pierre-André Audet-Bédard, Syndicat d’Indigo Parc Inc.-CSN
Pour son projet de mémoire en relations industrielles portant sur l’effet des campagnes pour l’augmentation du salaire minimum dans la revitalisation du syndicalisme américain

 

Photo : Reynald Leblanc
Bourse remise à un syndicat

Syndicat du personnel scolaire du Val-des-Cerfs (CSN)
Pour avoir mis en place, avec l’employeur, un programme de transfert des connaissances pour tout employé nouvellement embauché


2016

bourses_fj_2016_gagnants

Véronique De Sève, vice-présidente de la CSN a présenté les récipiendaires des bourses Fernand-Jolicoeur. Elizabeth Dufresne-Gagnon (à gauche) du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du CSSS de Thérèse-de-Blainville-CSN : Pour sa participation active à l’optimisation du Plan de développement des ressources humaines du CSSS de Thérèse-de-Blainville.

Et du Syndicat national des produits chimiques de Valleyfield (CSN) représenté par Mathieu Lafleur (à droite) : Pour avoir obtenu, lors de la dernière négociation de leur convention collective, l’ajout d’un comité de formation paritaire et d’un programme de formation destiné à l’ensemble des salarié-es.

2015

La bourse de 500 $ a été octroyée à Barbara Poirier, du Syndicat des salarié-es du CSSS Alphonse-Desjardins (CSN), pour avoir mis sur pied un projet d’ateliers de français pour les membres du syndicat.En 2015, la remise des prix s’est déroulée lors du conseil confédéral de la CSN, le jeudi 11 juin. C’est le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de PJC entrepôt (CSN) qui a reçu la bourse de 1000 $ pour avoir négocié la mise en place d’un comité paritaire qui s’assurera que la formation dans l’entreprise soit donnée par les membres du syndicat.

« Les deux lauréats sont des exemples en matière de formation continue. PJC entrepôt s’est engagé, par la mise en place d’un comité paritaire, à ce que les formations soient données par des syndiqué-es. Non seulement l’entreprise s’assure d’une formation de qualité adaptée à sa réalité, mais en plus, elle fait des économies. On ne peut que saluer cette initiative. Barbara Poirier, de son côté, a déployé des efforts considérables afin de mettre sur pied des ateliers de français pour ses collègues syndiqués. Par son initiative, elle fait d’une pierre deux coups en favorisant la langue française dans le cadre d’une formation. Chapeau à madame Poirier », lance Véronique De Sève, vice-présidente responsable du dossier éducation au sein du comité exécutif de la CSN.

Depuis 2003, la CSN décerne les bourses Fernand-Jolicœur afin de reconnaître et de souligner les efforts investis par les syndicats et les membres dans diverses activités de formation. « Avec l’attribution de ces bourses, la CSN veut faire la promotion de la formation continue en milieu de travail, encourager son développement et sensibiliser les membres à l’importance de celle-ci. Nous souhaitons également reconnaître la contribution d’un syndicat et d’un individu à l’avancement et au développement d’une culture de formation continue, et rendre visibles différentes activités et interventions en formation », conclut madame De Sève.

2014


Syndicat du soutien scolaire Chemin-du-Roy (FEESP-CSN)
Joanie Rouette
Syndicat des techniciens et professionels CSSS Maskinongé (FP-CSN)
Projet lié au baccalauréat en travail social

Pour des formations « approche préventive et intervention controlée (APIC) », des cours de français en milieu de travail, des cours pour les surveillants d’élèves au secondaire, et des cours de Word et d’Excel.

2013

Gabrielle Messier
Syndicat du soutien scolaire Chemin-du-Roy

Pour avoir entrepris un processus de reconnaissance des acquis et terminé son parcours, ce qui lui a permis d’obtenir une attestation d’études collégiales en techniques d’éducation à l’enfance.

Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Volailles Marvid
(Projets syndicaux)

Pour l’implantation de cours de français langue seconde dans son milieu de travail.

2012

De gauche à droite : Denise Boucher, vice-présidente de la CSN, Manon Hamel et le représentant du Syndicat des salariés d’emballage Mitchell

Manon Hamel et le Syndicat des salariés d’emballages Mitchell sont les récipiendaires des bourses Fernand-Jolicoeur 2012. La militante a reçu le 23 mars, au conseil confédéral de la CSN, une bourse de 500 $ pour ses efforts à poursuivre ses études et le syndicat une bourse de 1000 $ pour son engagement dans la formation des salarié-es.

Manon Hamel occupe un poste de technicienne dans un centre de jeunesse. Mère de famille monoprentale et présidente de son syndicat, elle a entrepris à 47 ans des études universitaires pour devenir une travailleuse sociale. Il a fallu qu’elle se serre la ceinture, travaille les fins de semaine  et obtienne l’appui de ses collègues du syndicat. Ceux-ci ont en effet pris la relève de la présidence et de ses dossiers pendant trois mois. Cette bourse lui donne un coup de coeur pour entreprendre une nouvelle session.

Quant au syndicat, il a négocié la mise en place d’un comité paritaire de formation. Cela permettra d’identifier les besoins et d’encadrer la formation des salariés.

2011

Les lauréats des bourses Fernand-Jolicoeur 2011 sont le Syndicat des travailleuses et travailleurs de l’Hôpital Charles-Lemoyene et Mathieu Lafleur du Syndicat CSN de Laboratoire Exrpo.

2010

La bourse à une militante a été remise à Renée Bellemarre du syndicat des travailleurs d’Alcan Mauricie,  une câblerie. Elle a obtenu un certificat en sécurité industrielle en faisant preuve de beaucoup de persévérance et de souplesse dans ses horaires de travail. Ses nouvelles connaissances lui ont permis de reprendre le projet de calendrier en santé sécurité, un outil fort utile à l’ensemble des travailleurs et travailleuses de l’usine.La bourse de 1000 $ à un syndicat a été donnée au Syndicat des travailleuses et travailleurs de l’Aluminerie Alcan. C’est le président du syndicat, Louis Gérard Dallaire, qui a reçu le chèque. À l’initiative du syndicat, un comité de formation a été mis sur pied et un cours collectif de formation de conducteur classe 3 a été offert aux gens de la production afin d’améliorer leur employabilité. Une trentaine de personnes ont réussi cette formation. Ce projet a eu un effet multiplicateur et a donné le goût à une trentaine d’autres personnes d’aller se former sur une base individuelle.

2008

La bourse de 1000 $ a été attribuée au Syndicat national des travailleurs des accessoires électriques – CSN pour son projet collectif et novateur de formation en milieu de travail. Le syndicat a négocié avec l’employeur un programme de formation pour les travailleurs visés par la fermeture du département de céramique. La seconde bourse d’un montant de 500 $ a été remise à Stéphane Dias du Syndicat des employées et employés de la Société des casinos du Québec – CSN. Tout en continuant son travail et en s’impliquant au niveau syndical, Stéphane Dias est retourné aux études pour terminer son secondaire V..

2007

Ce sont deux syndiquées du STT Cyzotrim-CSN de Sherbrooke, affilié à la Fédération de la métallurgie, qui sont les récipiendaires des Bourses Fernand-Jolicoeur 2007. Il s’agit de Rifka Atijas et de Sonia Jean. Toutes deux travaillent pour cette entreprise manufacturière qui fabrique des bandes d’étanchéité en caoutchouc pour l’industrie automobile..

2006

Jessica Paquin, du Syndicat du soutien scolaire Chemin-du-Roy, et le Syndicat de filature Wickham ont été les récipiendaires des 3e Bourses Fernand Jolicoeur.

2005

Les 2e Bourses Fernand-Jolicoeur ont été remises à Sylvie Gélinas (500 $) du Syndicat du soutien scolaire des Bois Francs, ainsi qu’à ce même syndicat (1000 $).

2004

Il n’y a pas eu de remise de bourses, car la Semaine québécoise des adultes en formation ne s’est pas tenue en octobre. Elle a été reportée au mois d’avril de l’année suivante.

2003

La première bourse de 1000 $ a été attribuée au Syndicat du personnel du soutien scolaire des Découvreurs pour des projets de formation s’adressant aux membres. La seconde bourse de 500$ a été remise à titre individuel à M. Jacques Forgues, chauffeur d’autobus à la Commission scolaire de la région des Laurentides pour sa participation active à des projets de formation portant notamment sur l’alphabétisation des travailleurs.