Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

12 mars 2008 – Toujours pas de réponse du ministre Couillard à la proposition syndicale d’un grand chantier sur l’organisation du travail

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

12 mars 2008 – Toujours pas de réponse du ministre Couillard à la proposition syndicale d’un grand chantier sur l’organisation du travail

Conseil confédéral

Pas de réponse du ministre Couillard à la proposition syndicale d’un grand chantier sur l’organisation du travail

« La CSN ne croit pas que le rapport Castonguay soit tabletté. Nous observons que la course à la privatisation se poursuit. Bien qu’il se soit fait rassurant, le ministre de la Santé s’est montré ouvert à plusieurs recommandations du rapport Castonguay. Nous l’invitons à prendre position en faveur du système public. » Devant les quelques 250 délégué-es du conseil confédéral réunit à Montréal, la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau a réitéré l’appel fait au gouvernement de mettre en place « de grands chantiers participatifs d’organisation du travail pour régler dans le public et avec les salarié-es concernés les problèmes du public, notamment les problèmes d’accessibilité. »

La présidente de la CSN met en garde le ministre de la Santé contre « les fuites en avant vers le privé et les approches bureaucratiques par-dessus la tête des gens du milieu. Avec la FTQ, nous avons pris le parti d’un changement qui garde les fonds publics pour le public, d’un changement qui garantit l’accès de la population aux services en fonction des besoins plutôt que de la grosseur de leur porte-monnaie. Nous attendons toujours la réponse du ministre à cette offre d’engagement. »

La CSN participera d’ailleurs, samedi prochain, à un grand Forum de réflexion organisé par la Coalition Solidarité Santé sur le thème Santé et services sociaux : Des solutions publiques ! Comment faire la différence ? « Avec des invités de marque, nous allons échanger sur nos solutions respectives pour préserver et améliorer cet outil indispensable d’équité sociale qu’est le système de santé public. »

Les attentes de la CSN face au budget

La présidente de la CSN espère qu’en dépit d’un budget « modeste et peu flamboyant » la ministre des Finances apportera un meilleur financement de la santé et de l’éducation. Elle attend aussi des investissements pour améliorer l’intégration des personnes immigrantes, notamment avec les programmes de francisation. La dirigeante syndicale espère que le budget inclura la création de 20 000 places dans les centres de la petite enfance. En matière de formation continue, la CSN croit que toutes les entreprises devraient avoir l’obligation d’investir dans la formation de leur main-d’œuvre. Plus de 5500 adultes sont actuellement sur les listes d’attente des cégeps. Le mode de financement du ministère ne permet pas aux institutions d’enseignement de satisfaire ces besoins pas plus que ceux des cégeps en région, des universités et du transport scolaire. Le prochain budget doit contenir des dispositions permettant de régler ces problèmes à court terme.

Alors que le rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés ne comporte pas d’orientations claires, la CSN estime que le gouvernement doit agir de façon urgente pour développer des logements sociaux, améliorer les services à domicile et le développement de places en CHSLD alors que 5800 personnes sont actuellement sur une liste d’attente.

Afghanistan : la CSN demande le retrait des militaires

La CSN joint sa voix aux milliers de groupes de la société civile canadienne et québécoise qui exigent le retrait des militaires canadiens en Afghanistan. « Cette guerre, menée sous le prétexte de construire la démocratie et l’avancement du droit des femmes, vise plutôt la défense d’intérêts militaires et économiques calqués sur le modèle de la politique extérieure du gouvernement de G.W. Bush », estime la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau. « Demain, le Parlement canadien va se prononcer sur la prolongation de la mission militaire en Afghanistan jusqu’en juillet 2011. Nous invitons les parlementaires à rejeter cette option et nous souhaitons vivement une réorientation majeure de la politique canadienne à l’endroit de ce pays, un des plus pauvres de la planète. »

La Confédération des syndicats nationaux compte plus de 300 000 travailleuses et travailleurs de tous les types de milieux de travail, tant dans le secteur privé que dans le secteur public.


Source : CSN – 12 mars 2008

Pour renseignements : Michelle Filteau, directrice des communications de la CSN, cellulaire : 514 894-1326 Photos : Alain Chagnon

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket