Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

THÉMATIQUE

La Journée internationale des droits des femmes se déroule cette année sous le thème L’avenir est féministe. Depuis près de deux ans maintenant, la pandémie ébranle nos sociétés et il ne fait aucun doute que la crise sanitaire a eu des impacts majeurs sur des pans entiers de nos vies. Et comme à chacune des crises qui s’abattent sur l’humanité, ce sont les personnes les plus vulnérables qui sont les plus durement affectées. Depuis le début de la pandémie, les femmes subissent les nombreuses conséquences de cette crise : les pertes de revenus, la violence conjugale et les féminicides ou le manque de places en services éducatifs à l’enfance, pour ne citer que celles-là.

8 mars

Journée internationale des droits des femmes

Notre avenir est féministe. Il est fait de la somme de nos combats, de nos batailles et de nos luttes. Parce que nous sommes fortes, déterminées et inébranlables, nous exigeons une société féministe qui incarne nos valeurs progressistes. Le retour en arrière, le retour à la « normale » et le statu quo ne peuvent être envisagés. Ce que nous voulons, c’est une société qui unit nos voix et nos horizons pluriels et qui reconnaît l’intersectionnalité des oppressions ; une société qui répond enfin à nos besoins et qui respecte les droits et la dignité de toutes les femmes. C’est avec assurance et espoir que nous nous engageons vers cet autre monde tissé de liberté, de solidarité, de justice, de paix et d’équité.

D’autres crises surviendront. Pour faire face à l’urgence d’agir, l’avenir doit être féministe, inclusif et écologiste ou il ne sera pas. Une société féministe : pas une utopie, la solution.

Gabarit_Citation_04

Une création de l’artiste Stacy Bellanger Bien-Aimé

Le visuel conjugue l’art graphique et le collage pour rompre avec l’atmosphère de morosité et de cynisme politique des dernières années, marquées notamment par la crise sanitaire. Les mains au premier plan du visuel appellent à converger nos efforts pour l’atteinte d’un monde plus juste. Loin d’évoquer un cliché associant les fleurs à la féminité, la flore sélectionnée exprime plutôt la symbolique de la résistance des femmes, leur savoir ancestral sur les plantes médicinales au cours de l’Histoire, ainsi que leurs préoccupations pour l’environnement. Les faisceaux en haut de ce visuel, tels des rayons de soleil, témoignent de la lutte historique des femmes pour leurs droits. Cette perspective optimiste au bout de la route, c’est l’intention collective de voir naître un avenir féministe où toutes et tous peuvent s’épanouir en paix.

Lorsque vous utilisez le visuel, merci d’indiquer les droits d’autrice de la manière suivante :
Le Collectif 8 mars. Molotov communications. Illustration : Stacy Bellanger Bien-Aimé

Dans le cadre des activités entourant la Journée internationale des droits des femmes, le comité des femmes du STTCSN et le comité national de la condition féminine CSN invitent les salarié-es, les dirigeantes et les dirigeants du mouvement CSN ainsi que les membres intéressés des syndicats CSN de toutes les régions du Québec à une conférence virtuelle « Vigilance en milieu de travail pour un avenir féministe » le mardi 1er mars 2022 de 18 h à 19 h 30. Comme conférencière, Hélène Langevin, directrice générale de la Maison Simonne-Monet-Chartrand nous entretiendra sur les outils pour repérer les signes de violence conjugale ou familiale présents dans nos milieux de travail. De plus, Catherine Éthier, chroniqueuse, auteure et rédactrice en chef au verbe festif et fière marraine du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale. Nous pourrons écouter ses réflexions habilement exprimées sur le sujet.

Pour partager l’événement :
https://bit.ly/3Bqy27R

Pour vous connecter directement à l’événement :
https://us02web.zoom.us/j/86838679003?pwd=dDJncW83T0V5MTh2ZUJEMXZHUTZMQT09

Le conseil central interpelle ses syndicats pour qu’ils inscrivent le nom d’une collègue de travail féminine coup de cœur. Les travailleuses en nomination recevront en cadeau une boîte-repas, et elles pourront également participer le 8 mars au webinaire organisé par le Réseau des femmes de la région. Ce webinaire sera animé par des artistes locales : Mélanie Nadeau, conteuse, conceptrice et comédienne, ainsi qu’Annick Fluet, photographe et conférencière. De plus, à partir des hommages reçus, une vidéo sera conçue et diffusée sur la page Facebook du CCATNQ. Pour plus d’information, contacter la responsable de la condition féminine, Miranie Brouillard : miranie.brouillard@csn.qc.ca

Le conseil central du Bas-Saint-Laurent appuiera des initiatives de différents syndicats pour le 8 mars dans la région; par exemple, des travailleuses de CPE inviteront un notaire pour une session d’information sur les testaments, le mariage, le divorce etc. bref, sur tous ces droits qu’elles soient mariées ou pas.

Le conseil central de la Côte-Nord invite ses membres à participer à trois activités organisées conjointement avec les organismes de femmes de la région dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes :

  • À Sept-Îles, un moment d’humour avec Mélanie Couture, le 8 mars à 19 h. Pour recevoir le lien de connexion, contacter : julie.boudreault@csn.qc.ca
  • À Forestville, un 5 à 7 féministe avec boîte surprise se tiendra le 8 mars; vous devez appeler au 514 587-4204 pour vous inscrire afin de recevoir le lien de connexion sur Zoom
  • À Baie-Comeau, rendez-vous de célébration au stationnement Jalbert le 8 mars de 13 h à 16 h

Pour souligner en grand la Journée internationale des droits des femmes 2022, le comité condition féminine du CCSNE-CSN et le comité femmes du SPECS-CSN s’unissent pour organiser une soirée « Femmes et politique en Estrie ». Sur le panel sont invitées :

  • Évelyne Beaudin, mairesse de Sherbrooke
  • Martine Satre, mairesse de Dunham
  • Vicky-May Hamm, conseillère en développement des affaires, ancienne mairesse de Magog
  • Fernanda Luz, conseillère municipale, Sherbrooke Mireille Lalancette, professeure en communication sociale, UQTR

La discussion se fera autour des défis que représente le fait d’être une femme en politique et des opportunités que cela peut offrir pour les femmes et pour la société. L’événement se veut non partisan. La soirée discussion se tiendra le mardi 26 avril de 19 h à 21 h au Théâtre Granada au 53 rue Wellington Nord, Sherbrooke.

Coût d’entrée : porter l’épinglette du 8 mars 2022 ou en acheter une à l’entrée (3 $) Informations : 819 943-9090 ou Catherine.Ladouceur@csn.qc.ca Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/513000727074060

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, le Conseil central de Lanaudière mobilise ses syndicats pour cibler parmi leurs membres des femmes inspirantes qui contribuent à faire avancer les conditions des femmes dans les milieux de travail et de vie. Des prix leur seront décernés le 28 février et un bulletin spécial avec le parcours des récipiendaires sera publié vers la fin mars.

Une journée de réflexion conviviale sur l’histoire des luttes des femmes et leur place dans le monde d’aujourd’hui. Cette activité est ouverte aux membres des syndicats du Conseil central de la Montérégie-CSN, peu importe leur genre. La date reste à déterminer. Pour information : 450 466-7036 ou josee.fournier@csn.qc.ca

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, le Conseil central du Montréal métropolitain–CSN et son Comité de la condition féminine organisent une manifestation ayant pour objectif de revendiquer un salaire minimum de 18 $ l’heure. Nous vous attendons en grand nombre le matin du 8 mars de 8 h à 9 h 30 au Parc des Faubourgs au coin des rues Dorion et Malo.

Également, une formation de base sur la prise de parole est offerte aux femmes le 2 mars de 17 h à 18 h 15 pour permettre d’échanger entre elles en vue d’être plus à l’aise de prendre la parole en public, virtuellement ou en personne, et d’être en mesure de livrer un message avec impact. Pour vous inscrire, cliquez sur le site de formation du CCMM-CNS.

Et finalement, le 28 mars de 18 h à 20 h se tiendra une formation – sensibilisation sur les violences faites aux femmes sur la plateforme Zoom. Pour plus d’information, écrivez au receptionccmm@csn.qc.ca

Le conseil central de l’Outaouais organise pour la Journée internationale des droits des femmes une formation le 14 mars à 18 h 30 sur les différents types et niveaux de stress, les signaux d’alarme et les 4 essentiels pour garder un équilibre. La formatrice, Karène Larocque, M.A. (ps.) – Spécialisée en auto-développement. Cette formation sur la plateforme Zoom s’adresse exclusivement aux membres de la région. Pour plus d’information, contacter : chantale.chenier@csn.qc.ca

Le Comité de la condition féminine du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches – CSN vous invite à participer à la journée thématique en condition féminine qui aura lieu le mardi 8 mars, via la plateforme Zoom, dès 9 h.

À noter que pour une première fois, la journée thématique en condition féminine sera mixte. Les principaux thèmes au programme :

  • La charge mentale qui sera abordée par Amélie Châteauneuf, membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec et autrice de l’essai Si nous sommes égaux, je suis la fée des dents – Réflexions et outils pour mieux partager la charge mentale.
  • Et l’avenir féministe au travail passe aussi par les hommes, mais comment? abordé par Michel Dorais, sociologue de l’intimité et de la sexualité, et a publié Le métier d’aider, Vous croyez tout savoir sur le sexe?, avec Janette Bertrand et Guide de bonne conduite sexuelle à l’usage des gars.

Les inscriptions se font en ligne sur ce lien Zoom :
https://zoom.us/meeting/register/tJAtc-CorT0qGtcu51ix0hZg2Mv5g2VKpQpE 

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, le Collectif 8 mars de Saguenay vous invite à une soirée conférence en compagnie de Mme Françoise David, le jeudi 7 avril à compter de 18 h, à l’Hôtel le Montagnais (1080 boul. Talbot, Chicoutimi, QC G7H 4B6). Les billets sont au coût de 15 $ et sont disponibles au Conseil central du Saguenay–Lac-Saint-Jean jusqu’au 4 avril 2022.

Au Lac-Saint-Jean, le Collectif de la Célébration du 8 mars convie la population à un souper-conférence-spectacle avec la comédienne Louise Portal, le mardi 8 mars à compter de 17 h à l’hôtel Universel (1000 boul. des Cascades, Alma QC G8B 3G4). Les billets sont en vente au Centre de femmes aux Quatre Temps (418 668-7698) ainsi qu’au conseil central au coût de 45 $.

L’épinglette : symbole des luttes féministes

En portant l’épinglette du 8 mars, nous affirmons que nous sommes féministes et nous affichons notre détermination à poursuivre la lutte pour le plein respect de nos droits fondamentaux, ce qui ne peut être atteint que par l’égalité entre les femmes et les hommes.

Pour commander vos épinglettes au coût de 3 $ l’unité, veuillez communiquer avec votre conseil central ou via ce lienPour obtenir du matériel additionnel (affiches et autocollants), veuillez communiquer avec le module de la distribution de la CSN à csndistribution@csn.qc.ca

  LES OUTILS À TÉLÉCHARGER

Télécharger les outils numériques de la campagne du 8 mars.

Arrière-plan zoom

Image couverture Facebook

Signature courriel

À PROPOS DU 8 MARS

Après plusieurs grèves et mobilisations pour dénoncer les bas salaires, révéler les mauvaises conditions de travail, faire cesser le travail des enfants et obtenir le droit de vote pour les femmes, des travailleuses de l’industrie du textile manifestent le 8 mars 1908 à New York. Leurs actions inspirent d’autres femmes du monde entier qui se mobilisent également autour des mêmes revendications. En 1910, la deuxième conférence internationale des femmes socialistes recommande la création de la Journée internationale des femmes. Ce n’est qu’en 1914 qu’elle sera célébrée dans plusieurs pays d’Europe. En 1975, les Nations Unies reconnaissent la Journée internationale de la femme, mais ce n’est qu’en 2016 que le nom est remplacé par « Journée internationale des femmes ».

Depuis 2019 au Québec, nous utilisons le vocable « Journée internationale des droits des femmes » pour désigner la journée du 8 mars afin de lui donner une perspective militante et féministe. À cette occasion, tout le mouvement se concerte afin d’organiser des activités mettant en lumière les luttes, les espoirs et les revendications des femmes. La CSN s’implique et soutient l’organisation de nombreuses activités.

Le 8 mars, nous devons réaffirmer l’importance des luttes pour les droits des femmes, saluer les combats menés en faveur de leur reconnaissance sociale et politique et poursuivre les batailles pour que leurs droits cessent d’être bafoués partout sur la planète. C’est un événement qui rappelle qu’encore aujourd’hui, les droits des femmes ne sont pas respectés, que l’égalité entre les sexes n’est pas atteinte et qu’il faut continuer à lutter pour que cela change, enfin.