Accueil / Réseau d’entraide
 
Je cherche
de l’aide
Je suis entraidante, entraidant
À propos
du réseau

Un réseau d’entraide dans mon syndicat

Dans les différentes régions du Québec, il existe des réseaux d’entraide de la CSN. Ils n’ont pas la visibilité d’un comité confédéral ni les moyens d’un service de la CSN. Et pourtant, ces réseaux sont formés de gens actifs dans leur milieu de travail.

L’histoire des réseaux d’entraide débute en 1980. Les syndicats décident à cette époque-là de s’impliquer pour venir en aide aux personnes souffrant dalcoolisme ou dautres toxicomanies dans leur milieu de travail. Avec le temps, des réseaux d’entraide se créent.

Ces militantes et militants ne sont pas des thérapeutes. Ils ne se substituent pas aux ressources existantes ni à leur syndicat. Ces personnes ont reçu une formation pour être à l’écoute des autres et les aider à s’orienter vers les services existants. Ces entraidantes et entraidants peuvent, par exemple, être d’une aide précieuse auprès de collègues éprouvant des problèmes de santé psychologique, d’alcoolisme ou de toxicomanie et lors du retour au travail. Il existe de plus un lien entre ces réseaux d’entraide et les avancées obtenues dans les conventions collectives pour la mise sur pied de programmes d’aide aux employés.

L’entraide au quotidien, un outil de prévention

Jean Lacharité

Au Québec, la détresse et les troubles de santé psychologique, les situations conflictuelles ou de harcèlement et les problèmes d’alcoolisme ou de toxicomanie affectent une proportion importante de travailleuses et de travailleurs. Derrière les statistiques, il y a des humains en difficulté et en souffrance. Plusieurs facteurs sont en cause : réorganisations majeures, intensification du travail, précarité des emplois. Notre devoir syndical est d’agir en amont pour contrer les conditions de travail néfastes, mais aussi de soutenir les personnes en difficulté. L’entraide en milieu de travail est un moyen accessible à tous nos syndicats qui permet d’améliorer la solidarité et la qualité de vie au travail.

La CSN appuie et encourage le développement de réseaux d’entraide en milieu de travail et a instauré la Journée nationale de l’entraide qui a lieu tous les 2 février, depuis 2010. Être attentif aux autres, être à l’écoute de son milieu de travail, connaître les ressources institutionnelles et communautaires et, au besoin, diriger les collègues en difficulté vers ces ressources, voilà des moyens d’action que nous vous invitons à développer.

Jean Lacharité
Vice-président de la CSN, responsable de la santé et de la sécurité du travail