Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

13 février 2004 – UCCO – SACC – Manifestation des agents correctionnels à Sainte – Anne – des – Plaines !

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…
Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…

13 février 2004 – UCCO – SACC – Manifestation des agents correctionnels à Sainte – Anne – des – Plaines !

Le vendredi 13 février à 14 heures

Manifestation des agents correctionnels à Sainte-Anne-des-Plaines !

Le président régional du syndicat expulsé d’un pénitencier

Plus de 200 agentes et agents correctionnels provenant de la plupart des régions du Québec et de l’Ontario ont manifesté cet après-midi devant le Complexe pénitentiaire Sainte-Anne-des-Plaines.

Membres du Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN), ils se déplacent pour exprimer leur appui à leurs consœurs et confrères de ce complexe pénitentiaire qui revendiquent l’établissement de relations de travail normales.

À la manifestation, un représentant du syndicat pancanadien, qui regroupe 5700 agents correctionnels à l’emploi du Service correctionnel du Canada (SCC), déposera le Rapport sur la situation du climat de travail à l’établissement Archambault et plus particulièrement au CRSM (Centre régional de santé mentale). Ce même rapport a été adressé, durant la dernière semaine de janvier, à la Commissaire du Service correctionnel du Canada, Mme Lucie Mc Clung. Le syndicat attend toujours une rencontre.

La direction met des bâtons dans les roues

Les agents correctionnels de l’établissement Archambault, un des trois centres du complexe de Sainte-Anne-des-Plaines, vivent depuis longtemps des relations de travail qualifiées de désastreuses. Ils reprochent entre autres à certains représentants de l’employeur d’utiliser le harcèlement comme méthode de gestion.

En moins d’une année, plusieurs employé-es ont connu la maladie. Pour sa part, le CSRM a perdu au-delà de 30 % de ses effectifs d’agents correctionnels.

Les agentes et les agents correctionnels se sont plaints de cette situation à leurs responsables syndicaux. Ces derniers ont donc voulu les rencontrer sur place afin de rédiger un rapport sur le climat de travail et les causes de sa détérioration.

Cependant, au début du mois de décembre, le président de UCCO-SACC-CSN pour le Québec, Pierre Mallette, s’est vu interdire par la direction l’accès à l’établissement sans aucune raison.

Dès lors, le syndicat a décidé de louer un véhicule motorisé afin de pouvoir rencontrer ses membres à l’extérieur de l’établissement. Un représentant de l’employeur s’est rendu les observer et a pris des photographies des agents correctionnels qui se présentaient au véhicule motorisé du syndicat.

Plus récemment, le 5 février, Pierre Mallette s’est vu expulser du Centre régional de réception (CRR), un autre établissement du complexe, alors qu’il a voulu rencontrer des agents correctionnels.

Une pétition

Avant la rédaction du rapport syndical sur le climat de travail, plus de 90 % des agents correctionnels travaillant au CRSM avaient également adressé une pétition à Mme Lucie Mc Clung, Commissaire du Service correctionnel du Canada, et à l’Honorable Wayne Easter, Solliciteur général du Canada.

Ils leur demandaient de « se pencher sur le problème et de mettre fin au harcèlement comme outil de gestion dans cette unité en faisant en sorte que les harceleurs soient sanctionnés et remplacés. »

Agent correctionnel : métier à risque

Dans une étude rendue publique en novembre dernier par UCCO-SACC-CSN et produite avec l’aide d’un spécialiste en santé-sécurité au travail, il a été établi que 48 % des agentes et des agents correctionnels disent avoir été victimes, au cours des cinq dernières années, de harcèlement, selon la définition donnée par le Conseil du trésor du Canada. À 90 % de nature psychologique, ce harcèlement est attribuable en grande partie (plus de 60 %) à des personnes en position d’autorité (supérieurs).


Source : UCCO-SACC-CSN– 13-02-2004

Pour renseignements : Pierre Mallette, président de UCCO-SACC-CSN pour le Québec, (418) – 254-4905

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket