Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

24 août 2005 – Secteur hôtellerie et loisirs de la CSN : les syndiqué – es du Manoir Richelieu déclenchent la grève générale illimitée

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Des militantes et des militants de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)…
La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…

24 août 2005 – Secteur hôtellerie et loisirs de la CSN : les syndiqué – es du Manoir Richelieu déclenchent la grève générale illimitée

Secteur hôtellerie et loisirs de la CSN : les syndiqué-es du Manoir Richelieu déclenchent la grève générale illimitée

Les membres du Syndicat des employées et employés du Manoir Richelieu (CSN) de la Malbaie/Pointe-au-Pic, dans la région de Charlevoix, ont voté à 99 pour cent, aujourd’hui 24 août, en faveur du déclenchement d’une grève générale illimitée à exercer au moment jugé opportun, à la suite d’un lock-out imposé mercredi matin par la direction de l’établissement qui exigeait l’abandon des moyens de pression entrepris depuis le 10 août dernier.

Après la décision prise en assemblée générale, les porte-parole syndicaux ont communiqué avec le procureur de la direction de l’hôtel pour lui faire part des résultats du vote et indiqué l’intention des employé-es de revêtir à nouveau leurs vêtements de travail et uniformes à la condition de pouvoir poursuivre les autres moyens de pression, sans nouvelle gradation, et ainsi repousser une grève imminente. En effet, la question vestimentaire semblait être la principale préoccupation de la partie patronale. La direction a rejeté cette possibilité.

Demain matin, le jeudi 25 août, les syndiqué-es CSN du Manoir Richelieu se présenteront donc sur les lieux de travail et décideront alors s’ils déclenchent la grève.

Devant l’absence de progrès dans les pourparlers en vue d’en arriver à la conclusion d’une première convention collective CSN, les syndiqué-es du Manoir Richelieu ont exercé, en gradation, des moyens de pression afin d’obtenir un calendrier de séances de négociation qui leur assure une entente avant la fin de la haute saison touristique dans la région.

Or, le lundi 22 août, la direction avisait le syndicat que la séance d’une demi journée de négociation, prévue le mardi 23 août, devait être reportée en raison de l’arrivée d’un nouveau négociateur patronal et proposait la journée du vendredi 26 août pour une rencontre entre les parties. La direction, par la même occasion, demandait la nomination d’un conciliateur au dossier. Autant de gestes qui occasionnaient des délais prolongés vers une reprise de la négociation. Toutefois, des rencontres en présence du conciliateur sont prévues, en plus du 26 août, pour les lundis 29 août et 2 septembre.

Le mercredi matin 24 août, la direction du Manoir Richelieu opéré sous la bannière Fairmont avait retenu les services de nombreux agents de sécurité pour interdire l’accès aux lieux de travail à son personnel à moins d’un abandon des moyens de pression. Les syndiqué-es sont demeurés à l’extérieur de l’établissement; puis ils se sont réunis en comité exécutif, ensuite en conseil syndical et, enfin, en assemblée générale, pour opter en faveur d’une grève générale illimitée. 110 des 160 membres du syndicat ont participé à l’assemblée générale.

Les négociations, selon la Fédération du commerce de la CSN, doivent être, au plus tôt, entreprises avec sérieux et se dérouler sur la même base que dans les 22 hôtels où des règlements sont déjà intervenus à Montréal, Laval, l’Estrie et Québec.

La convention collective au Manoir Richelieu est échue depuis le 20 février dernier. Les ententes intervenues à Montréal, Laval, en Estrie et à Québec comportent notamment les éléments suivants : augmentation des salaires de 3 %, 4 % et 4 %, respectivement, pour chacune des trois années du nouveau contrat de travail; introduction d’un régime de retraite simplifié et allocations de départ pour les salarié-es de 55 ans et plus; les salarié-es de 55 ans et plus peuvent choisir de réduire leur revenu de travail à trois ou quatre jours par semaine; un partage des primes d’assurances entre employeurs et employé-es et avance par l’employeur des prestations en cas de non paiement par l’assureur; l’introduction d’un texte balisant la charge de travail; des dispositions qui encadrent le recours à la sous-traitance et qui pallie à l’affaiblissement apporté à l’article 45 du Code du travail du Québec; quatre semaines de vacances après 7 ans de service; des primes de consigne et de manutention de bagages; huit jours de congé maladie par année, le congé maladie étant payé la première journée; sept de ces jours non utilisés sont monnayables.

C’est le mardi 9 août que les syndiqué-es CSN du Manoir Richelieu ont voté à l’unanimité l’exercice de moyens de pression, excluant la grève, afin que l’employeur entreprenne des pourparlers sérieux en établissant un calendrier de rencontres. Port d’épinglettes, de macarons, de chandails; refus d’effectuer du temps supplémentaire, de travailler une sixième journée; prise prolongée de pause-santé et de temps de repas; fermeture de piscines et ralentissement dans l’exécution des tâches en entretien et aux appels, et repas dans le lobby de l’hôtel étaient au nombre des moyens de pression appliqués en gradation.

« La direction, commente Louise Fortin, présidente du Syndicat des employées et employés du Manoir Richelieu, a d’abord tenté de nous intimider, mais elle devra comprendre que nous sommes déterminés à obtenir des conditions de travail dignes d’un établissement cinq étoiles, comme dans les hôtels de la bannière Fairmont à Montréal, le Reine-Élisabeth et le Delta. »

Le Manoir Richelieu dispose de 405 chambres, est coté cinq étoiles et affiche des tarifs cinq étoiles, quoique les employé-es de l’hébergement (réception, entretien, technique et chambres) accusent un retard considérable sur les autres grands hôtels du Québec, tant au plan normatif que salarial.

Le secteur hôtellerie et loisirs de la Fédération du commerce de la CSN regroupe plus de 9000 membres à travers le Québec, notamment dans la région de la Capitale nationale, incluant Charlevoix, le Saguenay-Lac-St-Jean, l’Estrie, Mont-Tremblant, la Montérégie, l’Abitibi-Témiscamingue et l’Outaouais, en plus du Montréal métropolitain.

La Fédération du commerce regroupe, quant à elle, plus de 35 000 membres à travers le Québec.

La CSN a franchi le cap historique des 300 000 membres parmi ses syndicats affiliés.


Source : CSN – 24 août 2005

Pour renseignements : Yvan Sinotte, 514 979-6338

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket