Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

30 janvier 2004 – Municipalité de Weedon – Entente de principe pour une première convention collective

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

30 janvier 2004 – Municipalité de Weedon – Entente de principe pour une première convention collective

Municipalité de Weedon

Entente de principe pour une première convention collective

Réunis en assemblée générale le jeudi 29 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la Municipalité de Weedon, affilié à la Fédération des employé-es de services publics (CSN), ont adopté l’entente de principe intervenue avec la municipalité dans le cadre des négociations pour l’obtention de leur première convention collective.

Cette première négociation aura permis de faire des réajustements salariaux importants pour plusieurs personnes salariées de la municipalité. Pour les deux premières années de la convention collective, selon l’ancienneté, ces augmentations salariales iront de 3 à 22 % . Pour la dernière année de la convention, soit en 2006, les parties ont convenu de relever les salaires au niveau de l’indice IPC mais avec un minimum assuré de 2,5 % et un maximum de 3 %. « Auparavant, l’employeur ne tenait pas compte de l’ancienneté dans sa politique salariale. Ainsi, une personne ayant six ans d’ancienneté détenait le même salaire qu’une personne ayant une année d’ancienneté. Notre nouvelle politique salariale vient rétablir cette situation en établissant des échelles salariales qui tiennent compte en fait de cette acquisition de l’expérience », explique Lévis Gagné, président du syndicat.

Pour l’année 2003, les personnes salariées recevront un montant forfaitaire. La mise en place des nouvelles échelles salariales sera rétroactive au 1er janvier 2004. La convention sera d’une durée de trois ans à compter de la date de signature. Les augmentations salariales s’effectueront à la date anniversaire de la convention.

Outre les augmentations salariales, l’employeur a convenu de contribuer dans un REER pour les personnes salariées, et ce, à raison d’une cotisation équivalent à 3 % du salaire gagné. De plus, des gains importants ont également été faits au chapitre des clauses normatives. Celles-ci portent notamment sur le contrôle de la sous-traitance, l’obtention de la sécurité d’emploi ainsi que la protection de l’emploi en assurant un plancher d’emploi pour cinq postes chez les cols bleus et deux postes chez les cols blancs. Actuellement, il y a huit cols bleus et trois cols blancs qui travaillent pour la municipalité de Weedon.


Source : Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie – CSN – 30-01-2004

Pour renseignements : Lévis Gagné, président, Syndicat des travailleuses et travailleurs de la municipalité de Weedon (CSN) téléphone : (819) 877-2727 Jacqueline Rodrigue, conseillère syndicale CSN téléphone : (819) 563-5092 / téléavertisseur : 1-800-463-2176

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket