Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

CSN – Rapport Romanow: Un diagnostic juste, mais des recommandations qui nous plongent directement dans de sérieux problèmes constitutionnelsUn diagnostic juste, mais des recommandations qui nous plongent directement dans de sérieux problèmes constitutionnels

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

CSN – Rapport Romanow: Un diagnostic juste, mais des recommandations qui nous plongent directement dans de sérieux problèmes constitutionnelsUn diagnostic juste, mais des recommandations qui nous plongent directement dans de sérieux problèmes constitutionnels

Rapport Romanow

Un diagnostic juste, mais des recommandations qui nous plongent directement dans de sérieux problèmes constitutionnels

Pour la CSN, le rapport déposé aujourd’hui par le président de la Commission sur l’avenir des soins de santé au Canada, Roy Romanow, analyse de façon judicieuse les problèmes qui confrontent les systèmes de santé au Canada. Sauf que ses recommandations principales viennent heurter de front un consensus clair exprimé au Québec, à savoir que les services de santé sont de compétence exclusive du Québec.

Priorité accordée au système public

La CSN salue le fait que M. Romanow lance l’unique pari qu’un système public financé par l’État est plus efficace, plus efficient, plus économique, plus équitable et plus en mesure de répondre aux attentes de la population. Ce rapport est important, a affirmé la vice-présidente de la CSN, Denise Boucher.  » Après 18 mois de débats, de rencontres et d’études, il vient dire ouvertement aux promoteurs du privé qu’ils n’ont pas été en mesure de prouver que le privé est supérieur au public. À ce titre, je crois que les résultats de cette commission constituent dorénavant un point de repère important . »

Reconnaissance du sous-financement

M. Romanow a reconnu que les compressions dans les transferts du gouvernement fédéral ont fragilisé les services de santé partout au Canada. La CSN se réjouit de la recommandation du rapport visant à accroître de façon substantielle les montants alloués par le fédéral au financement du système de santé.

La CSN se dit aussi d’accord avec l’idée de réviser le transfert social canadien (le TSC) pour que les montants dédiés à la santé soient clairement identifiés.

L’erreur de Romanow

Malgré la volonté de tout mettre en oeuvre pour sauver les systèmes de santé, M. Romanow fait l’erreur de placer les changements qu’il propose directement dans le tourbillon des problèmes constitutionnels.  » Ainsi, souligne Denise Boucher, il risque de paralyser toutes les possibilités d’appliquer des solutions concrètes, innovatrices et urgentes aux problèmes actuels.  »

M. Romanow propose que la nouvelle enveloppe budgétaire soit réservée à cinq programmes nationaux, bien ciblés en fonction de normes nationales. Ces programmes fixent des cibles sur lesquelles le Québec est déjà engagé, notamment les services de première ligne et l’assurance-médicament. Pourtant, ce nouveau financement est conditionnel à un consensus intergouvernemental rendant à toutes fins pratiques la démarche problématique.

Dans un domaine aussi sensible que la santé, la CSN aurait souhaité une approche beaucoup plus flexible, plus respectueuse des réalités particulières du Québec. De toute évidence, le rapport Romanow s’inscrit dans une approche très centralisatrice.

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) est la plus importante organisation syndicale dans les secteurs de la santé et des services sociaux au Québec. Elle représente plus de 100 000 travailleurs et travailleuses dans ces secteurs d’activité.

(Source: CSN 28-11-2002 — Renseignements : Henri Goulet, (514) 703-0775 (cellulaire) ou Michelle Filteau, (514) 598-2155

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket