Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Juin 2003 – La FNEEQ – CSN manifeste sa solidarité aux organisations françaises et palestiniennes

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Juin 2003 – La FNEEQ – CSN manifeste sa solidarité aux organisations françaises et palestiniennes

La FNEEQ-CSN manifeste sa solidarité aux organisations françaises et palestiniennes

Au sortir de son 26e Congrès qui s’est déroulé à Rimouski du 27 au 30 mai dernier sur le thème L’éducation… pour agir, la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) tient à diffuser largement quelques unes des résolutions adoptées par les délégué-es, et plus particulièrement les propositions visant à exprimer l’appui de la fédération à des luttes menées en France et en Palestine.

En France

Suivant avec intérêt le déroulement des manifestations et des mobilisations en France, les délégué-es au congrès ont exprimé leur appui aux enseignantes et aux enseignants français de tous les ordres d’enseignement qui se sont mobilisés à la fois contre les projets du gouvernement Raffarin en matière d’éducation (décentralisation des responsabilités auprès des collectivités locales, accentuation du démantèlement des services publics, décentralisation dans l’enseignement supérieur), pour la défense des conditions d’exercice de la profession enseignante, et aussi, à l’instar de tout le mouvement syndical en France, contre les politiques du même gouvernement en matière de régimes de retraite (allongement, d’ici 2008, du nombre d’années nécessaires, à 40, pour avoir accès à la retraite, suppression de l’embauche prévue d’enseignantes et d’enseignants en remplacement des départs à la retraite). Ils ont en outre tenu à assurer à leurs collègues français que leur lutte est aussi celle des enseignantes et des enseignants du Québec.

En Palestine

Accompagnant depuis plusieurs années le peuple palestinien dasns leur lutte, les délégué-es au congrès ont mandaté la FNEEQ-CSN afin qu’elle demande au gouvernement du Québec de conclure avec l’Autorité palestinienne une entente de coopération en matière d’éducation, similaire à celle déjà conclue avec Israël. Ils ont de plus réaffirmé leur appui et leur solidarité aux collègues enseignantes et enseignants palestiniens dans leur lutte pour la reconnaissance de leurs droits. Monsieur Refaat Sabbah, directeur du Teacher Creativity Center, une ONG palestinienne basée à Ramallah, a livré un vibrant témoignage au sujet de la réalité quotidienne que vivent les enseignantes et les enseignants en Palestine. Le portrait qu’il a dressé de la situation du secteur de l’éducation en Palestine a imprégné le congrès.

Des propositions porteuses

L’éducation forme des travailleuses et des travailleurs, qui seront aussi des citoyens. Pour la FNEEQ-CSN, la finalité de l’éducation repose de façon indissociable sur l’épanouissement des personnes dans toutes leurs dimensions. C’est la raison pour laquelle les délégué-es ont réaffirmé leur forte opposition au désengagement de l’État dans le domaine des services publics. L’éducation est un droit social dont l’accès et la pleine réalisation s’étendent tout au long de la vie dans le cadre d’un système d’éducation public, laïc, gratuit et de qualité.

Les prochaines années seront également marquées du signe d’une vie syndicale plus dynamique. Le monde du travail est en profonde mutation, le vieillissement de la main-d’œuvre et les nombreux départs à la retraite nous interpellent et il importe d’assurer une continuité dans le mouvement syndical enseignant.

D’autres grands axes d’intervention tourneront autour de la formation des maîtres et du harcèlement psychologique et de la violence au travail.

Élections au comité exécutif

Les délégué-es au congrès ont élu les membres du comité exécutif qui seront à l’œuvre pour les trois prochaines années. Ont donc été réélus : monsieur Pierre Patry à la présidence, monsieur Ronald Cameron au secrétariat général, monsieur François Cyr et madame Caroline Senneville aux vices-présidences.

L’éducation … pour agir

En conclusion, Pierre Patry affirme que comme société, il nous faut l’éducation pour agir. Pour l’avènement d’une société juste, équitable et démocratique. L’éducation… pour agircontre les discriminations, l’éducation pour agir pour la paix. En bref, l’éducation pour agir tout court ! Une chose est sûre, la FNEEQ-CSN continuera de se battre pour assurer aux jeunes et aux adultes une éducation de qualité.

La FNEEQ-CSN est l’organisation syndicale la plus représentative de l’enseignement supérieur au Québec. Elle représente 23 500 membres répartis comme suit : 14 000 enseignantes et enseignants de cégep (soit près des deux tiers des profs de cégep), 8 000 chargées et chargés de cours dans les universités (soit la vaste majorité) et 1 600 enseignantes et enseignants dans les établissements privés.


Source : FNEEQ-CSN – 06-06-2003

Pour renseignements : France Désaulniers, Conseillère aux communications (514) 219-2947 (cel.)

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket