Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le fédéral dicte sa politique salariale à Radio-Canada

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…
La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…

Le fédéral dicte sa politique salariale à Radio-Canada

Le gouvernement fédéral frappe les employés de Radio-Canada—CBC et leurs syndicats en modifiant unilatéralement et de façon rétroactive les conventions collectives antérieures et en fixant jusqu’en 2011 le taux des augmentations salariales. La CSN, à laquelle est affilié le Syndicat des communications de la Société Radio-Canada (SCSRC) a entrepris de contester la constitutionnalité de loi C-10 qui permet cette violation du droit à  la négociation. Au moment de son dépôt le projet de loi prévoyait ne concerner que la fonction publique fédérale, la SRC et d’autres sociétés d’État n’y ont été incluses que subséquemment. Selon Alex Levasseur, président du Syndicat des communications de la SRC, l’addition des interventions fédérales auprès de Radio-Canada—CBC fait craindre le pire. « Au moment où nous amorçons à peine le processus de renouvellement de notre convention collective, on nous annonce des coupes budgétaires importantes et on nous dit que tout le volet des taux d’augmentations salariales ne peut plus être l’objet de discussion entre la direction de la SRC et ses syndicats. L’autoritarisme lourd dont fait preuve le gouvernement nous mène, ainsi que la direction de la SRC, vers un goulot d’étranglement dans lequel les choix deviendront de plus en plus limités. L’État fédéral voudrait-il réduire considérablement la place qu’occupe la société d’État au Québec et au Canada qu’il ne s’y prendrait pas autrement », d’expliquer le président du SCSRC. La loi C-10 est une loi omnibus dite d’exécution du budget 2009. Elle a, entre autres,  pour effet de réduire à 1,5 % les augmentations salariales déjà négociées et d’imposer ce plafond aux salariés visés jusqu’en 2011.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket