Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le ministre de la santé doit concrétiser ses promesses envers le personnel en soins infirmiers

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Des militantes et des militants de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)…
La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…

Mesures d’attraction estivales 2009

Le ministre de la santé doit concrétiser ses promesses envers le personnel en soins infirmiers

La Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN (FSSS–CSN) dénonce le fait que le ministre de la santé et des services sociaux n’a pas tenu ses promesses envers le personnel en soins infirmiers en ne rétablissant pas les mesures d’attraction estivales pour l’ensemble des établissements du réseau public. La FSSS–CSN lui demande instamment de respecter son engagement pris en mai dernier et de traiter avec la plus grande équité tout le personnel du réseau public. Dans au moins deux établissements hospitaliers de la région de Montréal, soit l’hôpital du Sacré-Cœur et l’hôpital Sainte-Justine, ces primes d’incitation au travail ne seraient pas versées au personnel en soins infirmiers ni aux préposé-es aux bénéficiaires ; ces deux établissements étant pénalisés pour avoir devancé le ministre dans sa décision d’octroyer ces primes. Ailleurs, au CSSS des Îles-de-la-Madeleine, ces primes ont été limitées à la seule période du mois d’août. Le ministre Yves Bolduc s’était pourtant engagé à rétablir ces mesures d’attraction à compter du 15 mai jusqu’au 26 septembre, lors d’une rencontre tenue à Québec avec des représentantes et des représentants de la fédération, le 12 mai dernier, Journée internationale de l’infirmière. Pour Nadine Lambert, vice-présidente responsable du personnel en soins infirmiers et cardiorespiratoires à la FSSS–CSN, cette situation est totalement inadmissible alors que le Québec connaît l’une des pires pénuries de main-d’œuvre. « Le ministre Yves Bolduc a non seulement irrité le personnel en soins infirmiers en ne versant pas ces primes comme promis, mais il punit par la même occasion la population qui devra vivre avec de possibles ruptures de services en raison de l’absence de mesures d’incitation au travail. » Ces mesures ont permis depuis les dernières années de garantir un niveau de services minimal, en plus d’éviter des ruptures de services par manque de main-d’œuvre. Aux soins intensifs de l’hôpital Sainte-Justine, il y a eu l’an dernier 87 chirurgies reportées et six annulations de transfert de patients en raison du manque de personnel. C’est sans compter que, depuis 2005 en néonatalogie seulement, le recours aux heures supplémentaires s’est accru de 46,8 %, passant de 310 à 455 quarts de travail supplémentaires pour une période de 28 jours. « Tant que nous n’aurons pas résolu le problème de pénurie, c’est irresponsable de la part du ministre de procéder ainsi », ajoute Nadine Lambert. Par ailleurs, le ministre avait aussi pris l’engagement de mettre en place des primes particulières pour le personnel nouvellement embauché de même que pour les personnes futures retraitées afin de favoriser leur maintien à l’emploi, comme en avait fait la promesse le premier ministre Jean Charest il y a sept mois exactement, lors des élections de décembre. « Rien de tout cela n’a été réalisé jusqu’à maintenant alors que Yves Bolduc nous avait assuré que ces nouvelles mesures seraient en place rapidement. Le ministre doit rétablir ces primes pour le bien de la population et du personnel des établissements de santé », renchérit la vice-présidente de la FSSS.   La Fédération de la santé et des services sociaux–CSN est l’organisation syndicale la plus représentative dans la santé et les services sociaux au Québec avec 125 000 membres répartis dans plus de 330 syndicats. Dans le secteur public de la santé et des services sociaux, elle représente plus de 108 000 membres présents dans toutes les catégories d’emplois et dans toutes les régions.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket