Manifestation à Montréal et Québec

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des autobus R.M.–CSN et le Syndicat d’Autobus Terremont Ltée–CSN ont…
Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale ce 3 février en début d’après-midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus…
La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

Avec ses alliés des autres grandes centrales syndicales et les organismes de défense des chômeurs, la…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Ce 2 février à midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus B.R.–CSN et le Syndicat…
Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Réunis en assemblée générale le 31 janvier 2023, les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants…

Fête internationale des travailleuses et des travailleurs

Manifestation à Montréal et Québec

  À Montréal, 3000 personnes marchent dans Hochelaga-Maisonneuve Plus de 3000 personnes ont répondu à l’appel de la coalition du premier mai et marché dans les rues de Hochelaga-Maisonneuve, un quartier populaire de Montréal, dans le cadre de la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs. Sur le thème « Sortie de crise, le monde d’abord ! », les participantes et les participants, issus des organisations syndicales, dont le Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM–CSN), des groupes populaires, des organisations féministes, des associations étudiantes et des citoyens ont réclamé des mesures concrètes pour faire face aux difficultés économiques auxquelles est confrontée la société, en particulier la métropole québécoise. La marche était ouverte par les porte-parole de la coalition, dont Lyse Cloutier, de la Table régionale des centres de femmes Montréal métropolitain–Laval, et Gaétan Châteauneuf, président du CCMM–CSN, qui ont pris la parole. Les syndicats en conflit de la région ont suivi. Il s’agit de l’unité Sécurité du Syndicat des employés de la Société des casinos du Québec (FEESP–CSN), du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du Sheraton Four Points (FC–CSN), du Syndicat des travailleurs de l’information du Journal de Montréal (FNC–CSN) et du Syndicat des travailleurs et travailleuses de Recall-Québec (FC–CSN). Massés le long du trajet, les citoyennes et les citoyens du quartier n’ont pas manqué de se solidariser avec les milliers de manifestantes et de manifestants de tous horizons. La soirée s’est terminée par une fête de solidarité à l’école Chomedey-de-Maisonneuve.   À Québec, l a ministre Verner prise à partie À Québec, la manifestation du premier mai s’est tenue sur l’heure du midi devant les bureaux de la ministre conservatrice Josée Verner, responsable de la région au gouvernement fédéral. Les organisations syndicales souhaitaient la rencontrer pour discuter avec elle des bonifications nécessaires au régime de l’assurance–emploi ainsi que d’un  soutien accru du gouvernement fédéral au secteur manufacturier. La ministre n’a jamais répondu à cette demande formulée début avril. Pourtant elle était bel et bien dans la région en ce premier mai.   Pour sortir de la crise plus solidaires ! , Brochure résumant les revendications de la CSN pour faire face à la crise économique >> Bas-Saint-Laurent La campagne des Sans-chemise bat son plein >>    

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket