19 novembre 2007 – Alcan Shawinigan : une rencontre positive !

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

Le vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr, rencontrait ce matin des représentantes des Médecins québécois pour…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Le gouvernement de la CAQ prépare une profonde transformation en santé et services sociaux. L’actualité nous…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…

19 novembre 2007 – Alcan Shawinigan : une rencontre positive !

Alcan Shawinigan

Une rencontre positive !

« Nous avons une lueur d’espoir. Nous sommes à l’agenda. Nous sommes une priorité. Alcan étudie des projets tant internes qu’externes pour Shawinigan. », a déclaré le président du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de l’aluminerie Alcan (CSN) de Shawinigan, Louis-Gérard Dallaire, au sortir d’une rencontre « positive » qui a eu lieu aujourd’hui entre les représentants de la communauté de Shawinigan et la direction de l’Alcan à Montréal. À la tête d’une délégation des porte-parole politiques et socio-économiques, le représentant syndical a remis une valise en aluminium contenant les signatures de 15 000 personnes qui réclament qu’Alcan investisse de façon massive dans son aluminerie de Shawinigan. L’objectif : assurer la pérennité de ce pilier de l’économie régionale bien au-delà de 2013 et y consolider tous les emplois actuels, plus de 825 emplois directs et indirects à temps plein.

« Même s’il est trop tôt pour Alcan pour définir les types de projet potentiels qui pourraient voir le jour, nous sommes heureux de ce que nous avons entendu. Ce n’est pas terminé. Nous sommes à l’agenda », a insisté monsieur Dallaire.

Pressions politiques

Participant à la rencontre, la mairesse de Shawinigan, Mme Lise Landry, s’est dite confiante. « C’est positif. C’est satisfaisant. Mais, vous savez, il ne faut jamais arrêter de travailler », a-t-elle dit. En effet, entreprise en avril dernier, la campagne publique Alcan en Mauricie : Mettons-y de l’énergie ! se déplacera maintenant, « en concertation » sur le terrain de la politique nationale. À la rencontre, le vice-président du Conseil central du Cœur du Québec (CSN), Michel Angers, a identifié un de ses enjeux. « Nous devons nous assurer que les blocs d’énergie nécessaires à ce type d’usine demeurent dans notre région », a-t-il mentionné.

2013-2015, ça vient vite !

Louis-Gérard Dallaire a aussi déclaré qu’« Alcan est bien consciente que 2013-2015, ça vient vite ! » Pour se conformer aux nouvelles normes environnementales, Alcan doit abandonner le procédé Soderberg au plus tard en 2015 et opter pour une technologie moins polluante. En décembre 2006, Alcan et le gouvernement ont annoncé des investissements de deux milliards de dollars pour développer une nouvelle technologie au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il n’y a pas eu de telle annonce pour Shawinigan. Alcan a pris un seul engagement : poursuivre ses activités à Shawinigan jusqu’en 2013, à moins que des contraintes économiques ne l’obligent à y cesser sa production bien avant.

Le directeur général du Centre local de développement (CLD), M. Luc Arvisais, le député bloquiste Jean-Yves Laforest et le président de la Fédération de la métallurgie de la CSN, Alain Lampron, lui-même un travailleur de l’Alcan à Shawinigan, faisaient partie de la délégation qui a discuté avec la direction d’Alcan.

Ce matin, près d’une quarantaine de personnes de Shawinigan ont fait le voyage pour accompagner la délégation à Montréal, dont le député adéquiste Robert Deschamps.

 


Source : FM-CSN – 19 novembre 2007

Pour renseignements : Michel Crête, CSN-Information, 514 703-0775

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket