Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Avril 2003 – Ce que la FSSS – CSN attend du nouveau ministre de la Santé et des Services sociaux

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

C’est plus 275 militantes et militants de la Fédération de la santé et des services sociaux…
Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…

Avril 2003 – Ce que la FSSS – CSN attend du nouveau ministre de la Santé et des Services sociaux

Ce que la FSSS-CSN attend du nouveau ministre de la Santé et des Services sociaux

« La désignation du Dr Philippe Couillard, comme ministre de la Santé et des Services sociaux, une personne issue du milieu de la santé et qui possède une expérience très directe des réalités du réseau, pourra s’avérer un choix judicieux », estime Pierre Lamy, président de la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN.

« Le nouveau gouvernement a choisi de faire de la santé sa priorité et nous attendons beaucoup à cet égard. La santé, les services sociaux et l’éducation sont des missions essentielles au bien-être collectif et au progrès de la société et nous espérons que le prochain mandat du gouvernement sera marqué d’importantes réalisations dans ces domaines », soutient le président de la FSSS.

Plusieurs priorités s’imposent

« Après la période très difficile que nous avons traversée, les priorités ne manquent pas. Il est devenu urgent d’améliorer les conditions de vie des personnes hébergées en centres de longue durée, d’offrir un niveau acceptable de services à domicile aux personnes qui vivent avec des incapacités, d’améliorer l’accessibilité aux soins médicaux et hospitaliers, de même que de se préoccuper des services à la jeunesse, des services en santé mentale et de réadaptation, qui furent laissés en second plan au cours des dernières années », estime Pierre Lamy.

La croissance du coût des médicaments

Selon le président de la FSSS, une utilisation responsable de nos ressources en santé impose au gouvernement de s’attaquer rapidement à la croissance ahurissante des dépenses en médicaments. « Depuis cinq ans, les dépenses en médicaments ont augmenté d’un milliard et la hausse prévisible des coûts est un lourd handicap pour le budget du réseau public. Nous avons réclamé, avec de nombreux organismes, l’adoption d’un régime universel d’assurance-médicaments et une politique du médicament. Nous espérons que le gouvernement osera enfin agir dans ce domaine », de dire le président de la fédération.

Construire avec le personnel du réseau

« Nous attendons du nouveau ministre qu’il soit un allié et un défenseur des 250 000 travailleuses et travailleurs qui se consacrent au bien-être des malades et des personnes confrontées à des problèmes sociaux. Avec le titre de ministre de la Santé et des Services sociaux vient en effet, la responsabilité d’être le plus important employeur du Québec. C’est pourquoi nous adressons au ministre Couillard un appel à l’ouverture et à la collaboration et lui faisons part de notre disponibilité », ajoute Pierre Lamy.

« On ne pourra opérer une relance de nos services de santé et de nos services sociaux pour répondre à des besoins grandissants, sans se préoccuper des personnes qui ont à rendre ces services. Les signes manifestes de l’épuisement du personnel devront mériter une très grande attention de la part du gouvernement. Il faut s’occuper des personnes qui sont déjà à l’œuvre et à qui on a beaucoup demandé, mais il faudra aussi se soucier d’offrir un environnement de travail attrayant pour les dizaines de milliers de travailleuses et de travailleurs que le réseau devra recruter au cours des prochaines années. Les gestes à poser en matière d’organisation du travail, de renouvellement des pratiques de gestion et de valorisation du personnel sont connus. Il est pressant d’agir », conclut Pierre Lamy.

La FSSS-CSN représente 98 000 membres dans le réseau public de la santé et des services sociaux.

Source : FSSS-CSN — 30-04-2003 — Renseignements : Claude Saint-Georges, 514-598-2213

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket