Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Fusion CLSC – CHSLD : les employé – es seront consultés

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Fusion CLSC – CHSLD : les employé – es seront consultés

Québec

Fusion CLSC-CHSLD : les employé-es seront consultés

La Régie régionale de la santé et des services sociaux de Québec a finalement décidé, le 2 octobre, de consulter les employé-es du CLSC-CHSLD Basse-ville-Limoilou et du CLSC-CHSLD Haute-ville-des-Rivières sur un projet de fusion les concernant.

À l’occasion d’un référendum syndical (CSN) qui a eu lieu le 30 septembre, les employé-es des deux CLSC-CHSLD avaient préféré à 88 % le statu quo à tout genre de fusion entre leurs établissements. Les employé-es n’avaient pas été consultés par la régie régionale sur quatre scénarios de fusion élaborés par une firme de consultants. La présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CSN), Ann Gingras, a fait le commentaire suivant : « C’est une première pour la régie, qui, souhaitons-le, fera boule de neige. Tout comme nous souhaitons qu’à l’avenir, on soit à l’écoute des employé-es afin d’éviter les erreurs du passé alors qu’il y avait eu une vague de fusions d’établissements dans le réseau de la santé et des services sociaux. Ces fusions avaient laissé des séquelles : frustration, perte de contrôle sur le travail, stress. »


Source : CSN  – 06-10-2003

Renseignements : Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches, (418) 647-5818.


Voir aussi : Fusion entre le CLSC-CHSLD Basse-ville-Limoilou et le CLSC-CHSLD Haute-ville-des-Rivières : les employé-es votent en faveur du statu quo– Communiqué du 2 octobre 2003

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket