Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le Conseil central du Montréal métropolitain-CSN appuie la campagne

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…
En action pour une transition juste et écologique

En action pour une transition juste et écologique

Des mobilisations climatiques s’organisent à travers le monde ce vendredi 23 septembre et plusieurs de nos fédérations, conseils…

Boycottage du Journal de Montréal

Le Conseil central du Montréal métropolitain-CSN appuie la campagne

Bien que déjà engagés à fond, depuis le 24 janvier 2009, dans le lutte des membres du Syndicat des travailleurs de l’information du Journal de Montréal-CSN (STIJM), c’est à l’unanimité que les représentantes et représentants des syndicats affiliés au Conseil central du Montréal métropolitain-CSN (CCMM), réunis en assemblée générale hier soir, ont adopté une résolution appuyant la campagne de boycottage du Journal de Montréal. « Le rejet massif, par les membres du STIJM-CSN le 12 octobre dernier, de l’odieuse proposition patronale dans laquelle Pierre Karl Péladeau dévoilait enfin ses vraies intentions, a donné un nouveau souffle au conflit. Les demandes inacceptables faites par la partie patronale dont la perte massive d’emplois, la clause de non-concurrence, les reculs importants dans la convention collective (plus de 700 modifications demandées), l’imposition d’une liste noire, la sous-traitance, le travail des cadres et l’organisation du travail, ont eu l’effet d’une bombe sur la détermination des syndiqués. Il faut passer à la vitesse supérieure, voilà pourquoi la CSN a lancé la campagne de boycottage », a déclaré Gaétan Châteauneuf, président du conseil central. De plus, Gaétan Châteauneuf a réitéré la volonté du CCMM-CSN de voir la loi anti-briseurs de grève modernisée. En effet, la lutte menée par la STIJM-CSN,  déjà laborieuse, est complexifiée parce qu’une partie de la loi anti-briseurs de grève est obsolète. Cette loi doit être modernisée afin de tenir compte de l’évolution des technologies et ainsi éviter que des employeurs comme Pierre Karl Péladeau se servent de ses lacunes pour écraser les travailleuses et les travailleurs. C’est donc fort de l’appui des quelque 94 000 membres du CCMM-CSN que le Syndicat des travailleurs de l’information du Journal de Montréal-CSN poursuit sa lutte pour le respect et la dignité. Boycottons le Journal de Montréal !

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket