PPP : un sondage sans surprise, selon la CSN

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

L’aide juridique à nouveau menacée par la grève au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

L’aide juridique à nouveau menacée par la grève au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

Les services de l’aide juridique dispensés au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Iles-de-la-Madeleine pourraient à nouveau…
Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

Le vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr, rencontrait ce matin des représentantes des Médecins québécois pour…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Le gouvernement de la CAQ prépare une profonde transformation en santé et services sociaux. L’actualité nous…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…

PPP : un sondage sans surprise, selon la CSN

PPP : un sondage sans surprise, selon la CSN

« Sans surprise, l’Institut pour le partenariat public-privé arrive avec un sondage alléguant que la population veut des projets en PPP. Il n’y a rien là d’étonnant, c’est sa mission ! » C’est le premier commentaire qu’a fait le vice-président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Louis Roy, après avoir pris connaissance du sondage Léger Marketing réalisé pour le compte de l’IPPP.

Selon le sondage, 60 % de la population serait insatisfaite à l’égard de divers services publics : les infrastructures de transport, l’entretien des immeubles et installation publiques et les services auxiliaires en santé.

« Encore une fois, c’est prévisible. Le gouvernement a créé lui-même cette situation. Il n’a pas investi suffisamment ni à temps pour transformer, voire moderniser, nos services publics », a observé le vice-président de la CSN.

« Alors, on comprend fort bien que la population est impatiente et en vient à croire la propagande des organismes soi-disant indépendants chargés de faire la promotion de la privatisation. C’est exactement ce que le sondage démontre, s’appuyant sur les perceptions que le privé serait meilleur et apporterait des solutions aux problèmes des services publics », a déclaré Louis Roy.

« Or, selon les études de l’OCDE sur les nombreux pays ayant privatisé leurs services, ceux-ci s’avèrent plus coûteux et n’améliorent ni la qualité, ni la transparence, ni la rapidité d’accès des services », a précisé le vice-président de la CSN.

Pour la CSN, il faut des solutions publiques aux problèmes des services publics. Le financement, la prestation et la gestion de ces services doivent rester publics.


Source : CSN – 20 novembre 2007

Pour renseignements : Michel Crête, CSN-Information Tél. : 514 703-0775

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket