Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

PPP : un sondage sans surprise, selon la CSN

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

PPP : un sondage sans surprise, selon la CSN

PPP : un sondage sans surprise, selon la CSN

« Sans surprise, l’Institut pour le partenariat public-privé arrive avec un sondage alléguant que la population veut des projets en PPP. Il n’y a rien là d’étonnant, c’est sa mission ! » C’est le premier commentaire qu’a fait le vice-président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Louis Roy, après avoir pris connaissance du sondage Léger Marketing réalisé pour le compte de l’IPPP.

Selon le sondage, 60 % de la population serait insatisfaite à l’égard de divers services publics : les infrastructures de transport, l’entretien des immeubles et installation publiques et les services auxiliaires en santé.

« Encore une fois, c’est prévisible. Le gouvernement a créé lui-même cette situation. Il n’a pas investi suffisamment ni à temps pour transformer, voire moderniser, nos services publics », a observé le vice-président de la CSN.

« Alors, on comprend fort bien que la population est impatiente et en vient à croire la propagande des organismes soi-disant indépendants chargés de faire la promotion de la privatisation. C’est exactement ce que le sondage démontre, s’appuyant sur les perceptions que le privé serait meilleur et apporterait des solutions aux problèmes des services publics », a déclaré Louis Roy.

« Or, selon les études de l’OCDE sur les nombreux pays ayant privatisé leurs services, ceux-ci s’avèrent plus coûteux et n’améliorent ni la qualité, ni la transparence, ni la rapidité d’accès des services », a précisé le vice-président de la CSN.

Pour la CSN, il faut des solutions publiques aux problèmes des services publics. Le financement, la prestation et la gestion de ces services doivent rester publics.


Source : CSN – 20 novembre 2007

Pour renseignements : Michel Crête, CSN-Information Tél. : 514 703-0775

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket