Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Un appui inattendu

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Grévistes du Sheraton Four Points

Un appui inattendu

Quelque 150 délégués du Syndicat des Travailleurs(euses) en Télécommunications (STT) sont venus soutenir les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de l’Hôtel Sheraton Four Points de Montréal (FC-CSN) en grève depuis le 25 août dernier.

Réunis en congrès dans la métropole québécoise, les délégués de ce syndicat pancanadien (dont l’appellation anglaise est Telecommunications Workers Union – TWU) ont bravé un froid sibérien, avec en tête leur président national, George Doubt, pour manifester leur solidarité auprès des grévistes.

«J’apporte les salutations de l’ensemble des consœurs et des confrères de notre syndicat. Nous sommes ici pour vous appuyer dans votre lutte» a déclaré en français le président Doubt dont les 15 000 membres sont majoritairement à l’emploi de Telus. Il a d’ailleurs rappelé que son syndicat avait vécu en 2005 un conflit de plusieurs mois avec cet employeur.

Joignant le geste à la parole, M. Doubt a donné au président du STT de l’Hôtel Sheraton Four Points, Fustel Dossous, une enveloppe de 900$, fruit d’une collecte effectuée parmi les délégués. De plus, le vice-président Robert Mercier a également remis un chèque de 1000$ au président Dossous en provenance du STT Local 60 de Vancouver.

«Ce n’est pas vrai que nous allons rentrer à quatre pattes. On veut avoir une bonne convention collective et nous en aurons une» a indiqué M. Dossous tout en remerciant le STT de son appui.

Présent lors de l’événement, le président de la Fédération du commerce, Jean Lortie, a pour sa part indiqué que le Sheraton Four Points était un des plus mauvais employeurs du domaine hôtelier.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket