Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Des offres patronales décevantes pour la santé et les services sociaux

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Des offres patronales décevantes pour la santé et les services sociaux

La Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN constate que, contrairement à ce que prétend le ministre de la Santé, Yves Bolduc, les offres du gouvernement ne sont pas une base de règlement valable. Le ministre a soutenu qu’elles étaient « révolutionnaires »… pourtant il y a loin de la coupe aux lèvres !

Le dépôt d’hier du Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux représente une nouvelle base de discussions mais ne règle en rien les épineux problèmes éprouvés par le réseau de la santé et des services sociaux et par les salarié-es qui soutiennent les services à bout de bras.

Selon Francine Lévesque, présidente de la FSSS-CSN, « le dépôt patronal est muet sur plusieurs de nos priorités, entre autres l’amélioration de la protection contre la privatisation, l’augmentation de la contribution patronale au régime d’assurance- collective et la mise en place d’un comité sur la conciliation travail-famille-études. »

La Fédération constate que, malgré le retrait des odieuses mesures de récupération, il manque toujours des réponses satisfaisantes à plusieurs des sérieuses inquiétudes de la FSSS, notamment celles créées par le projet de loi 100 etle budget Bachand.

La FSSS représente 110 000 personnes qui occupent tous les types d’emplois : infirmières, préposées, personnel de soutien et des métiers, professionnels, personnel de l’administration et des bureaux. Avec le projet de loi 100, le gouvernement met en péril des milliers d’emplois de ce dernier secteur et attaque gravement le droit de négocier des syndicats. C’est, ni plus ni moins, un décret déguisé en pleine période de négociation !

Il y a donc un lien direct entre ce dépôt et le projet de loi qui attaque les services à la population et les conditions de travail; les pénuries et les surcharges de travail, les portes grandes ouvertes à la privatisation, les abolitions de poste dans l’administration, les réductions dans les budgets de formation vont dégrader davantage le réseau. La FSSS-CSN considère que seules de profondes modifications au projet de loi 100 etdes offres patronales respectueuses des besoins des salarié-es permettront d’assurer un véritable développement de nos services publics!

La présidente de la FSSS-CSN, Francine Lévesque, est disponible pour des interviews.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket