Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La CSN demande de la transparence et le respect des règles de l’OIT

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Accord Canada-Chine

La CSN demande de la transparence et le respect des règles de l’OIT

Pour la CSN, étant donné que le Québec entretient depuis plusieurs années des échanges commerciaux avec la Chine et que ceux-ci sont en constante croissance, il peut effectivement être avantageux de les normaliser dans le cadre d’un accord entre le Canada et la Chine. « Toutefois, j’invite le gouvernement du Québec à s’assurer auprès du gouvernement canadien que les négociations d’un tel accord se fassent dans la transparence la plus complète et que ce dernier comporte des mesures favorisant la transformation des matières premières ici, au Québec, et qu’il contienne des règles édictées dans les normes de l’Organisation internationale du travail (OIT). » C’est en ces termes que le président de la CSN a accueilli l’annonce du gouvernement du Québec de demander à Ottawa de s’engager dans des négociations avec la Chine pour conclure une entente de partenariat économique entre les deux pays.

« Avant que la Chine investisse dans nos ressources, il faut que le gouvernement du Québec profite de l’occasion pour bonifier les redevances afin de ne pas brader nos ressources et même qu’il développe un modèle qui lui permette une certaine participation dans les entreprises », de soutenir Louis Roy.

Finalement, pour la CSN, ces négociations devraient aussi contenir des clauses favorisant les droits de l’homme, notamment la liberté d’expression. De telles négociations constituent un moment propice pour forcer le débat avec les représentants chinois sur la question des droits fondamentaux. La CSN représente 300 000 membres répartis dans les secteurs privé et public.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket