Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La CSN souligne le 70e anniversaire

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Droit de vote des Québécoises

La CSN souligne le 70e anniversaire

« Si aujourd’hui il est normal pour une femme de voter, cela n’a pas toujours été le cas. Jusqu’au XXe siècle, les femmes étaient privées de ce droit, en vertu de l’Acte d’union de 1843 », rappelle la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau. Il y a 70 ans, le 25 avril 1940, les Québécoises obtenaient le droit de voter aux élections provinciales. Le Québec a été la dernière province à donner ce droit aux femmes — leurs concitoyennes des autres provinces l’ayant acquis entre 1916 et 1925 —, et ce, en raison de l’obstination des premiers ministres Taschereau et Duplessis farouchement opposés au suffrage féminin. La présidente de la CSN tient à souligner l’acharnement exemplaire des grandes leaders de l’époque qui, dès le début de 1920, ont exercé des pressions pour obtenir gain de cause. « Thérèse Casgrain, présidente de la Ligue des droits de la femme, Marie Gérin-Lajoie, Idola St-Jean, et toutes les autres suffragettes, ont fait un travail colossal. Année après année, des sympathisants masculins présentaient des projets de loi en leurs noms. Il n’y avait pas de femmes députées à l’époque ! C’est finalement le premier ministre Adélard Godbout qui accordera le droit de vote aux Québécoises, influencé en cela par sa propre femme. Ce n’est que vingt ans plus tard qu’une première Québécoise, Claire Kirkland-Casgrain, siégera à l’Assemblée nationale », se souvient Claudette Carbonneau. Malgré ces victoires, la partie n’est pas gagnée. Il reste beaucoup à faire pour que les femmes obtiennent l’égalité avec les hommes. L’inégalité persistante La réalité est éloquente. Au Québec, les femmes continuent d’être moins présentes que les hommes sur le marché du travail ; leurs revenus sont moindres ; elles occupent majoritairement des emplois précaires ; et lorsque la charge des responsabilités familiales s’ajoute, les conséquences économiques sont lourdes. La représentation des femmes dans des positions décisionnelles, malgré les progrès récents, ne dépasse pas le tiers à l’Assemblée nationale, dans la magistrature, dans la haute fonction publique et au sein des cadres supérieurs. Elles sont pratiquement absentes des conseils d’administration de la grande entreprise. La CSN propose la mise en place d’incitatifs pour favoriser une meilleure représentation des femmes à l’Assemblée nationale. « Il s’agit là d’objectifs d’équité et de représentativité tout à fait incontournables en démocratie. Il est impératif que l’État assume pleinement son rôle de régulateur, particulièrement en matière de recherche d’égalité entre les femmes et les hommes », résume Mme Carbonneau. En cette journée anniversaire, la présidente de la CSN insiste pour que les acteurs sociaux demeurent vigilants et actifs. « L’histoire des femmes au dernier siècle s’est écrite avec des efforts parfois héroïques. Il est important de reconnaître le chemin parcouru grâce au militantisme et au courage de quelques-unes qui ont agi comme pionnières et qui ont su entraîner les autres dans leur sillage », conclut Mme Carbonneau.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket