Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le Carrefour jeunesse-emploi Rimouski-Neigette choisit ses membres, mais surtout ses amis…

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Le Carrefour jeunesse-emploi Rimouski-Neigette choisit ses membres, mais surtout ses amis…

Suite à la dénonciation récente dans les médias par le syndicat, sur des allégations de gaspillage de fonds publics dont se livrerait la direction du Carrefour jeunesse-emploi Rimouski- Neigette (CJE-RN), il semblerait que plusieurs personnes ont démontré de l’intérêt à devenir membre de l’OSBL en question.

Or, certaines personnes nous ont contactés pour se plaindre du fait qu’il fallait ni plus ni moins se qualifierpour devenir membres du CJE-RN. Après avoir rempli et retourné leur formulaire d’adhésion, ces citoyens, contribuables par surcroît, se sont vu imposer de nouveaux critères qui ne respecteraient pas les règlements généraux de l’organisme. À ce sujet, en voici l’extrait approprié :

« Chapitre 2- Les Membres

Article 9        CONDITIONS

                       

Toute personne physique intéressée par les objectifs poursuivis par la corporation, à l’exception des employés de la corporation œuvrant dans différents projets et programmes dont la corporation est mandataire.

Toute personne morale peut également devenir membre de la corporation à titre corporatif. Le membre corporatif délègue un représentant aux assemblées de la corporation  et y détient le droit de vote.

Article 10      ADHÉSION

Toute personne rencontrant les conditions énoncées aux présents règlements peut devenir membre de la corporation en soumettant sa demande d’adhésion sur le formulaire prévu à cette fin, laquelle demande devra recevoir l’acceptation du conseil d’administration ».

Or, à la lecture du document, on constate que le seul critère est de ne pas être un employé du CJE-RN.

Pour la présidente du Conseil central du Bas-St-Laurent CSN (CCBSL-CSN), Nancy Legendre, « il s’agit là que des mesures dilatoires visant à tenter de décourager les demandes d’adhésion, dans le but d’exercer un contrôle absolu sur l’organisme. Par ses agissements, le conseil d’administration prouve encore une fois qu’il n’a plus la légitimité pour rester en poste. »

La débauche juridique se poursuit

Après que la directrice, madame Duplessis, ait déclaré ne pas avoir encore pris connaissance de la décision de la Commission des relations du travail (CRT), rendue depuis 15 jours, les condamnant, voilà que le CJE-RN va en appel devant la Cour Supérieure, aux frais des contribuables, de toutes les décisions de la CRT. « O n dirait qu’ils jouent à la roulette russe inversée, ma foi, ils se magasinent une décision favorable »de déclarer le président du syndicat, Martin Poirier.

Notons également que malgré deux décisions favorables au syndicat concernant le congédiement illégal de Martin Poirier, trois journées d’audition devant un juge arbitre de grief viennent de se terminer.

À l’agenda du CJE-RN pour les prochaines semaines : contestations de deux décisions en Cour Supérieure, requête du syndicat pour outrage au tribunal, auditions pour d’autres griefs, audition devant la CSST, etc.

Dans une réplique médiatique du CJE-RN, ces derniers tentaient de faire porter le blâme sur la soi-disant mauvaise foi du syndicat. À cela, le conseiller syndical, Yves Lévesque répond : «  même si ce n’est pas moi qui assiste habituellement aux rencontres du comité de relations de travail (CRT), juste entre janvier et mars 2010, j’ai personnellement eu au moins sept CRT dans le but de trouver un terrain d’entente. Les propositions que nous avions alors faites étaient à coût zéro pour l’organisme. »

Le CCBSL-CSN réitère donc son invitation au conseil d’administration à démissionner et à la  population de devenir membre pour l’assemblée de l’organisme prévue le 20 juin prochain, afin de mettre un terme à cette saga qui a suffisamment durée.

Le Syndicat des professionnelles d’organismes  communautaires du Bas-St-Laurent – CSN (SPOC – CSN) est affilié au Conseil central du Bas-St-Laurent (CSN) qui compte 10 000 membres sur son territoire, à la Fédération des professionnèles et à la CSN qui regroupe plus de 300,000 membres.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket