Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les négociations s’intensifient dans les marchés d’alimentation Provigo de la Côte-Nord

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…
Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Alors que la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, amorce son mandat, la Fédération nationale…
Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue ce lundi soir, les membres du Syndicat des travailleuses…
Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) et le personnel de bureau d’Urgences-santé œuvrent dans l’ombre…
Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Ce jeudi 17 novembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives nationales…

Négociation coordonnée dans les magasins d'alimentation, 2e vague

Les négociations s’intensifient dans les marchés d’alimentation Provigo de la Côte-Nord

Depuis plus de deux semaines, les employé-es syndiqués des quatre marchés d’alimentation Provigo de la Côte-Nord ont entrepris des moyens de pression en vue du renouvellement de leur convention collective. Affiliés à la CSN, les travailleuses et les travailleurs des magasins de Forestville, Baie-Comeau, Port-Cartier et Sept-Îles ont accepté récemment de débuter des moyens de pression pouvant aller jusqu’au déclenchement de la grève au moment jugé opportun. Les demandes syndicales portent essentiellement sur les douze points d’une plateforme nationale à laquelle une trentaine de syndicats CSN ont individuellement adhéré.  En plus des salaires, leurs demandes portent sur la conciliation famille-travail, la procédure d’affichage et d’attribution de postes, les avantages sociaux et l’arbitrage médical.  Quelques demandes plus locales sont aussi sur la table. Sur la Côte-Nord, le fait d’être regroupé sous une seule bannière justifie le choix des parties de ne tenir qu’une table de négociation. Depuis que les véritables discussions ont été amorcées début août, deux rondes de trois jours chacune n’ont toujours pas permis d’en arriver à une entente sur les clauses normatives. Les négociations achoppent présentement sur une demande de l’employeur ayant trait à la disponibilité des employé-es à temps partiel.  L’irritant majeur de cette demande tient au fait qu’elle créerait deux classes d’employé-es à temps partiel, ceux disponibles 6 jours sur 7 et tous les autres.  Les premiers bénéficiant d’une priorité dans l’attribution des heures de travail.  Actuellement, c’est l’ancienneté qui détermine cette priorité. Pour manifester leur désaccord, les travailleuses et les travailleurs ont cessé de mettre leurs uniformes et portent un tablier énonçant leurs revendications.  D’autres gestes de visibilité pourront aussi s’ajouter à ces moyens de pression d’ici la prochaine ronde de négociation prévue les 22, 23 et 24 novembre. Les conventions collectives sont échues depuis le 21 mars.  Les quatre syndicats regroupent près de 200 travailleuses et travailleurs et sont affiliés à la Fédération du commerce et au Conseil central Côte-Nord qui compte plus de 50 syndicats représentant 5300 membres de Tadoussac à Blanc Sablon.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket