PERSPECTIVES CSN
Enjeux

Tournée précongrès

En route vers le 65e congrès - sur tous les fronts

Photo : Pascal Ratthé
Le congrès permettra aux délégué-es de débattre d’une stratégie pour soutenir le manifeste.
Par Louis-Serge Houle
Partager

« Le 65e Congrès de la CSN sera résolument politique et certainement engageant pour nos militantes et nos militants ! » Pour le président Jacques Létourneau, le congrès qui se tiendra du 5 au 9 juin prochain à Montréal fera preuve d’innovation et tranchera de façon significative avec les précédents.

«Au cours des trente dernières années, nos congrès ont débattu d’un grand nombre de questions et les recommandations qui y ont été adoptées guident, encore aujourd’hui, notre action, explique le président de la CSN. Pour le 65e Congrès, nous proposons une approche différente en ce sens que les délégué-es débattront des moyens à déployer pour faire vivre un manifeste qui nous projettera dans les trois années du prochain mandat, au cours duquel il y aura une élection à Québec, en 2018, et une autre au fédéral, l’année suivante. En ce sens, notre action sera indéniablement plus politique. »

Depuis octobre dernier, les syndicats de la CSN sont directement consultés sur cinq grandes revendications au centre desquelles s’articulent neuf recommandations. Celles-ci conduiront à la rédaction d’un manifeste qui sera présenté au congrès. Toutes les équipes de travail ainsi que les fédérations et les conseils centraux ont été consultés sur la démarche pour leur permettre d’appuyer efficacement les débats dans les syndicats. Ces derniers doivent se prononcer sur ces grandes revendications dans l’instance qu’ils jugent la plus appropriée. Dans le questionnaire qu’ils peuvent remplir en ligne, ils sont invités à soumettre de nouvelles propositions. Une telle façon de faire est une première.

La situation politique et la prochaine élection générale sont propices à susciter des discussions, voire une mobilisation, sur des enjeux importants pour la société québécoise. C’est dans cette perspective et afin de sonder le plus de membres possible que la CSN a entamé cette vaste consultation, souligne le président de la CSN dans le document qui a été présenté aux syndicats. Pour lui, il y a plus que jamais une nécessité à opposer aux politiques d’austérité menées par un gouvernement carrément conservateur à l’Assemblée nationale un projet porteur pour le Québec. De là l’idée du manifeste qui découlera de la tournée menée auprès des syndicats.

Haro contre l’austérité

« Au cours de la dernière année, nous nous som­mes débarrassés de l’un des partis les plus antisyndical et antisocial qui a sévi à Ottawa, rappelle Jacques Létourneau. Cependant, depuis deux ans, tout le Québec subit durement les effets des mesures d’austérité du gouvernement Couillard. Le prochain budget pourrait plomber davantage l’État social québécois et nous faire plonger dans une situation d’austérité permanente si le gouvernement maintient le sous-financement des programmes. Il doit impérativement investir massivement dans les services publics et les programmes sociaux. »

Au printemps, la tournée précongrès permettra aux syndicats de débattre du manifeste qui leur sera soumis. Ce sera aussi l’occasion pour eux de se l’approprier. Jacques Létourneau explique que « les recommandations qui sont actuellement en discussion dans les syndicats se résument à ceci : quelle société voulons-nous, quels moyens devons-nous déployer pour y arriver et pour vivre mieux ? On le voit, la lutte pour l’amélioration des conditions de travail et des conditions de vie est indissociable ».

Le congrès permettra aux délégué-es de débattre d’une stratégie pour soutenir le manifeste. Au cours des trois années qui suivront, la CSN sera en action, aux côtés de ses alliés, pour que les choses changent. « C’est notre responsabilité, en tant que mouvement organisé, d’agir ainsi », conclut le président de la CSN.


Thématique proposées

  • Sécuriser le revenu tout au long de la vie
  • Développer l’économie et créer des emplois de qualité
  • Lutter contre les changements climatiques
  • Consolider les services publics
  • Renforcer la démocratie
← Précédent La longue marche se poursuit 31 janvier 2017
Suivant → Un effectif à bout de souffle 31 janvier 2017