Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le Holiday Inn Select Sinomonde déclare un lock-out

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Négociations coordonnées dans l’hôtellerie

Le Holiday Inn Select Sinomonde déclare un lock-out

Hier, le Holiday Inn Select Sinomonde de Montréal (99, rue Viger Ouest) a mis sa centaine de salarié-es en lock-out.

À l’instar de leurs collègues de 34 autres hôtels québécois qui coordonnent leurs négociations, ces travailleuses et ces travailleurs réclament une meilleure protection des emplois, la protection de leur pouvoir d’achat ainsi qu’une bonification de la participation de leur employeur à leur régime de retraite.

Par ailleurs, dans leurs négociations, ces travailleuses et ces travailleurs font face à une demande particulière de l’employeur qui souhaite mettre fin à la garantie de huit heures de travail, ce qui entraînerait plus de précarité pour eux.

Solidarité Comme cela a été convenu par les 35 syndicats en négociations coordonnées, tous les employeurs du secteur ont reçu ou recevront bientôt une lettre du syndicat représentant leurs employé-es afin qu’ils procèdent à la retenue d’une cotisation supplémentaire qui sera versée à un fonds de solidarité pour soutenir les lock-outés du Sinomonde ainsi que ceux de l’hôtel Hyatt Regency, maintenus en lock-out depuis le 25 juillet dernier.

Pour le porte-parole du secteur de l’hôtellerie à la Fédération du commerce CSN, Michel Valiquette, les employeurs font fausse route s’ils croient qu’ils feront avaler leurs demandes de reculs à leurs salarié-es en les privant de leur gagne-pain : « À la CSN, nous ne lésinons pas sur les moyens afin de soutenir les travailleuses et les travailleurs qui se battent pour obtenir le respect. Tant au Sinomonde qu’au Hyatt, nos membres sont déterminés et se tiendront debout jusqu’à l’obtention d’un règlement satisfaisant. J’en appelle aux hôteliers du Québec à tout mettre en œuvre en négociation pour trouver des solutions, c’est là la seule voie qui puisse nous permettre de progresser ».

La présente ronde de négociations coordonnées regroupe 35 syndicats représentant 5500 travailleuses et travailleurs du secteur de l’hôtellerie dans les régions du Grand Montréal, de Québec, de l’Estrie, de la Montérégie et de l’Outaouais. Fondée en 1921, la CSN rassemble 300 000 membres, et ce, tant dans les secteurs public que privé.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket