Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le maintien de la succursale, une volonté partagée

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

SAQ du centre-ville de Trois-Rivières

Le maintien de la succursale, une volonté partagée

Le Syndicat des employés de magasins et de bureau de la SAQ (SEMB SAQ) multiplie les actions visant à assurer le maintien de la succursale des Forges, au centre-ville de Trois-Rivières.

De vendredi à dimanche, un kiosque sera tenu devant les trois succursales de la région, dont celle de la rue des Forges, pour informer la population du projet de fermeture de la société d’État. Pour l’occasion, le syndicat distribuera des sacs à vin et des sacs réutilisables. Les personnes pourront aussi signer une carte postale en faveur du maintien du magasin du centre-ville.

« Pas question de se décourager même si les travaux de démolition sur le terrain du boulevard du Saint-Maurice, devant accueillir le nouveau magasin ont débuté le 15 octobre dernier, soutient le président du Conseil central du Cœur-du-Québec, Paul Lavergne. « Les appuis au maintien de la succursale du centre-ville se multiplient. La population, le milieu des affaires de même que les représentants politiques de la région sont conscients de l’importance, pour l’économie locale, d’une succursale au centre-ville. Forts de ces appuis, nous allons poursuivre les représentations nécessaires, afin de préserver la SAQ au centre-ville. Les Trifluviens sont en droit de s’attendre à être entendus et respectés par la société d’État, qui doit jouer son rôle de levier économique. Elle a la responsabilité de soutenir les efforts colossaux qui sont faits pour revitaliser le centre-ville, d’autant plus que la rentabilité est au rendez-vous », affirme Paul Lavergne.

Pour sa part, la présidente du syndicat, Katia Lelièvre, souhaite un changement de ton et plus d’écoute des dirigeants de la société d’État, avec la fin d’un régime libéral obsédé par une doctrine économique qui néglige l’intérêt public. « Nous croyons que les dirigeants de la SAQ devront changer de philosophie de même que leur approche de gestion axée essentiellement sur des préoccupations économiques, sans égard à la clientèle et aux communautés locales et régionales. Une méthode de gestion plutôt ironique puisque qu’elle se targue abondamment d’être « une société d’État qui a pour mission de bien servir la population de toutes les régions du Québec ».  La présidente espère que le gouvernement de madame Marois mette un peu d’ordre dans la maison et fasse en sorte que la SAQ se comporte en bon citoyen et avec le respect pour la population qu’elle a la responsabilité de servir.

La déléguée régionale du SEMB SAQ, Isabelle Gélinas, constate que pendant tout l’été, le syndicat a pu vérifier la détermination de la population à convaincre la direction de la SAQ du bien-fondé d’une succursale au centre-ville. « Partout où nous avons tenu des activités, nous avons reçu un accueil positif des citoyennes et des citoyens qui veulent sauver la succursale de la rue des Forges. L’ouverture de nouveaux restaurants de type « Apportez votre vin » est profitable pour la SAQ et rend le maintien de la succursale du centre-ville d’autant plus approprié. » 

En avril dernier, la députée péquiste, Noëlla Champagne, avait déposé une pétition de 2091 noms, à l’Assemblée nationale, pour dénoncer la fermeture du commerce de la rue des Forges. Le syndicat et le conseil central sont confiants d’obtenir la révision de la décision de la SAQ et entendent faire les interventions nécessaires auprès de représentants du nouveau gouvernement. 

Le SEMB SAQ regroupe 5 500 employé-es de magasins et de bureau, dans plus de 400 succursales partout au Québec. Il est affilié à la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN) et à la CSN, qui compte plus de 300 000 membres de tous les secteurs d’activité.

                                                                                   

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket