Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les représentants de plus de 1850 journalistes s’entendent sur un modèle

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

En lock-out depuis le mois d’août, les travailleuses et les travailleurs du Hilton Homewood Suites de…
Où sont les mesures structurantes ?

Où sont les mesures structurantes ?

Alors que le ministre de l’Économie Éric Girard livrait aujourd’hui à Québec sa mise à jour…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…

Règles de pratique journalistique

Les représentants de plus de 1850 journalistes s’entendent sur un modèle

Quatre organisations qui représentent la majorité des journalistes du Québec s’entendent sur une façon de favoriser la diversité et la qualité de l’information. Dans la foulée de la consultation « Pour une information au service de l’intérêt public », tenue d’octobre 2011 à janvier 2012, la Fédération nationale des communications (FNC-CSN), le Conseil provincial du secteur des communications (CPSC-SCFP), l’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) et le Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP-FTQ) se sont réunis pour approfondir leur réflexion quant à la façon de responsabiliser tous les médias sur les plans éthique et déontologique. Dans une lettre adressée à la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre, le groupe demande qu’elle légifère « pour imposer à tous les médias – peu importe leur statut juridique : indépendant, propriété d’un conglomérat, communautaire, etc. – l’application des mêmes règles déontologiques.» Les quatre organisations partagent donc l’avis de l’ex-juge John Gomery, président du Conseil de presse, sur le fait que la déontologie relève de la compétence provinciale, que la ministre peut légiférer et qu’une telle loi s’appliquerait à toutes les entreprises médiatiques faisant affaire au Québec. La surveillance d’un code de déontologie unique – déterminé par un comité indépendant – serait confiée au Conseil de presse et des sanctions importantes devraient être prévues pour assurer le respect de la loi. Ayant constaté, après la consultation de la ministre, qu’il n’y avait pas d’unanimité dans le milieu journalistique quant au statut de journaliste professionnel, les quatre organisations signataires de la lettre se sont concertées pour faire une proposition solide. En obligeant les médias à respecter la déontologie journalistique, le législateur s’adresserait aux vrais décideurs; cette façon de faire faciliterait du même coup une saine pratique du journalisme au Québec, là où la concentration de la presse est l’une des plus fortes au monde. Les quatre organisations ont invité la ministre St-Pierre à discuter plus amplement du consensus afin de favoriser la mise en place rapide d’un nouveau modèle de régulation des médias.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket