Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Côte-Nord : Entre l’importance du tourisme et l’inquiétude d’une contamination

Du même SUJET

Une autre occasion ratée par le ministre Roberge

Une autre occasion ratée par le ministre Roberge

À quand une vraie reconnaissance pour toutes celles qui participent au développement de nos enfants en…
Santé et services sociaux : il est inadmissible de perdre son revenu en raison de la COVID-19

Santé et services sociaux : il est inadmissible de perdre son revenu en raison de la COVID-19

Les organisations syndicales du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) dénoncent vigoureusement la…
Les répondantes et répondants médicaux et employé-e-s de bureau d’Urgences-santé votent la grève

Les répondantes et répondants médicaux et employé-e-s de bureau d’Urgences-santé votent la grève

Sur la centaine de répondantes et répondants médicaux d’Urgences-santé, pas moins de 21 ont quitté leur…
CHSLD : le rapport de la coroner cible plusieurs recommandations proposées par la CSN

CHSLD : le rapport de la coroner cible plusieurs recommandations proposées par la CSN

La Confédération des syndicats nationaux demande au gouvernement de donner suite à plusieurs des recommandations soumises…
Manifestation des conductrices et conducteurs d’autobus scolaire de la région

Manifestation des conductrices et conducteurs d’autobus scolaire de la région

Les membres du Syndicat du transport scolaire du Saguenay–CSN, du Syndicat des travailleuses et des travailleurs…
Première convention collective pour les membres du STT du Manoir St-Augustin–CSN

Première convention collective pour les membres du STT du Manoir St-Augustin–CSN

À la suite de l’entente de principe entérinée en mars dernier, le Syndicat des travailleuses et…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Nouvelles CSN

2020-05_cote-nord_covid_CSN

Côte-Nord : Entre l’importance du tourisme et l’inquiétude d’une contamination

« On ne veut pas que le tourisme meure dans la région, car y on travaille depuis des années. » C’est en ces mots que Sébastien Lebreux, vice-président du Conseil Central Côte-Nord–CSN, explique l’importance de cette industrie. « En même temps, on sait que certains Nord-Côtiers ont des inquiétudes en ce qui a trait à la possibilité de voir des touristes contaminer la population d’ici. » Il faudra donc trouver une façon d’accueillir la centaine de milliers de touristes qui s’y rendent bon an mal an, même si on ne s’attend pas à en recevoir autant cette fois-ci.

« C’est sûr que l’immensité du territoire permet le respect de la distanciation. En même temps, ce sera difficile pour certaines industries, comme celle de l’observation des baleines, car les propriétaires devront remplir leurs Zodiacs à moitié pour respecter la distanciation. Les revenus seront moindres, mais les coûts seront les mêmes », explique Lebreux. Les mêmes défis se présenteront pour le camping, l’hôtellerie, la restauration, etc.

« On espère aussi que les Nord-Côtiers accepteront de jouer aux touristes chez eux et qu’ils visiteront un peu leur région cet été. » Mais ce ne sera pas suffisant. Il faudra tout de même que des gens de l’extérieur s’y rendent. « Nous croyons qu’il y a moyen d’accueillir les visiteurs en s’assurant de respecter les mesures imposées par la Santé publique, et de leur faire vivre des vacances réussies. Ce que je peux affirmer, c’est que les touristes qui viendront nous voir seront accueillis impeccablement », soutient le vice-président du CCCN–CSN.

Une aide gouvernementale vitale

Pour Sébastien Lebreux, le gouvernement devra s’assurer de soutenir les différentes entreprises de la Côte-Nord, une fois la saison estivale passée. « Ce n’est pas tout le monde qui a les reins solides pour passer au travers d’un été difficile. » Le gouvernement devra surtout être présent à l’automne et à l’hiver, car c’est à ce moment qu’on sera réellement en mesure de constater les impacts de la pandémie sur l’économie de la Côte-Nord. « C’est là que l’aide sera vitale. »

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket