Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La CSN-Construction en campagne pour un véritable droit au travail

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…
Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Alors que la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, amorce son mandat, la Fédération nationale…
Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue ce lundi soir, les membres du Syndicat des travailleuses…
Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) et le personnel de bureau d’Urgences-santé œuvrent dans l’ombre…
Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Ce jeudi 17 novembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives nationales…

Intimidation et discrimination sur la Côte-Nord

La CSN-Construction en campagne pour un véritable droit au travail

La CSN-Construction réagit aux propos du représentant de la FTQ-Construction de la Côte-Nord, Bernard Gauthier, qui a reconnu avoir imposé un système de placement des travailleurs qui nie le droit au travail et l’ensemble des règlements que s’est donné l’industrie de la construction pour garantir la qualification et la compétence des travailleuses et des travailleurs de ce secteur.

En marge des audiences de la Commission des relations du travail qui se tiennent à l’Hôtel Sept-Îles aujourd’hui, relativement à une plainte d’intimidation et de discrimination déposée par un travailleur de la construction à l’encontre la FTQ-Construction et d’Équipements Nordiques, la CSN-Construction avait dénoncé la complaisance d’Hydro-Québec devant ces agissements dans la région.

Sur les ondes de 98,5 FM, hier, le représentant de la FTQ-Construction a déclaré qu’il sait, lui, mieux que la Commission de la construction du Québec (CCQ), les autres organisations syndicales et les entrepreneurs, déterminer si un travailleur est suffisamment compétent pour travailler sur un chantier. Bernard Gauthier : « Tu peux avoir une carte de compétence dans tes poches, mais quand tu vas venir pour faire la job, ça garantis-tu que t’es capable de la faire la job ? (…) Normalement, un entrepreneur, s’il ne fait pas affaire avec nous autres, mettons qu’il appelle la CCQ pour avoir un opérateur de pelle, la commission va lui envoyer qui ? (…) ça va être à lui de juger si le gars est bon ou pas. Mais il risque d’en pogner 10-12 avant d’en trouver un bon. (…) Je te garantis, ma main-d’œuvre, ce que les autres ne sont pas capables de faire. »

La CSN-Construction déplore de tels propos qui dénigrent le cadre légal et réglementaire qui établit la qualification des ouvriers. « Ce faisant, il se substitue aux règles de reconnaissance de la compétence et de la qualification des travailleurs, une responsabilité qui relève de la CCQ, a déclaré Aldo Miguel Paolinelli, président de l’organisation syndicale. Bernard Gauthier devient ainsi le seul juge de la compétence et de la qualification des travailleurs. Cette façon d’agir nous donne raison lorsque nous disons que la discrimination règne toujours à la Côte-Nord. De plus, cette non-reconnaissance de leur compétence révèle un mépris des travailleurs de la région. »

Ce dernier n’est nullement surpris par ce comportement qui n’a rien de syndical, car des travailleurs le rapportent régulièrement. « Ce qui surprend, c’est l’apathie d’Hydro-Québec à réagir à ces situations pour qu’elles cessent, a poursuivi Aldo Miguel Paolinelli. Il est inadmissible que le plus important donneur d’ouvrage au Québec, dans la construction, accepte que des travailleurs soient brimés dans leur droit au travail et subissent de tels agissements. »

Le comité exécutif de la CSN-Construction participe cette semaine aux assemblées générales qui visent entre autres à élire les neuf représentants du Syndicat de la construction de la Côte-Nord (CSN). Plusieurs travailleurs de la Haute-Côte-Nord (lundi), de Baie-Comeau (mardi) et de Sept-Îles (hier) ont dénoncé la discrimination dont ils sont victimes sur les chantiers. Ce soir, la dernière assemblée a lieu à Havre-Saint-Pierre.

Taux de représentativité La CSN-Construction rappelle qu’elle représente dans la région plus de 20 % des opérateurs d’équipement lourd et de pelle mécanique, 23 % des manœuvres, 30 % des conducteurs de camion et 31 % des foreurs-boutefeux, soit les métiers et les occupations qui se retrouvent principalement sur le chantier de la Romaine.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket