Nouvelles compressions à CBC/Radio-Canada?

20 juin 2014

La direction doit immédiatement sortir de son mutisme

Le Syndicat des communications de Radio-Canada (FNC-CSN) manifeste son grand étonnement et son indignation devant l'annonce non encore officialisée d'une nouvelle vague de compressions à CBC/Radio-Canada qui totaliseraient 45 millions de dollars. Selon les informations diffusées, ce nouveau montant s'ajouterait aux 130 millions de dollars de réduction budgétaire annoncée le 10 avril dernier et déjà imposée au diffuseur public.

Le Syndicat des communications de Radio-Canada (FNC-CSN) manifeste son grand étonnement et son indignation devant l’annonce non encore officialisée d’une nouvelle vague de compressions à CBC/Radio-Canada qui totaliseraient 45 millions de dollars. Selon les informations diffusées, ce nouveau montant s’ajouterait aux 130 millions de dollars de réduction budgétaire annoncée le 10 avril dernier et déjà imposée au diffuseur public.

« Comme tout le monde, nous avons appris cette nouvelle ce matin même, par le biais des médias. Nous avons donc contacté rapidement la direction de CBC/Radio-Canada afin d’obtenir des éclaircissements sur cette éventuelle annonce. Ce vendredi, nous avons attendu des précisions de leur part et, pour le moment, nous demeurons toujours sans réponse. Pour les artisans qui vivent encore avec tous les impacts négatifs et pénibles des dernières compressions, cette nouvelle vague annoncée par l’entremise d’un tiers mine davantage le moral de celles et de ceux qui voient leur milieu de travail se dégrader toujours plus chaque jour. Alors que nous tentons d’administrer tant bien que mal les 90 pertes d’emploi qui prendront effet le 31 juillet prochain, nous devons composer avec des rumeurs qui laissent planer de nouvelles mises à pied. Le respect minimal envers les travailleuses et les travailleurs de CBC/Radio-Canada commande une rencontre avec les représentants syndicaux et des précisions, et ce, dans les plus brefs délais », de déplorer Alex Levasseur, président du SCRC (FNC-CSN).

Rappelons que depuis 2009, près de 450 millions de dollars ont été retranchés du budget de CBC/Radio-Canada, et que plus de 2110 postes ont été supprimés. Cette nouvelle vague de compressions pousserait ce bilan financier négatif à près d’un demi-milliard en cinq ans. « Nous réitérons notre revendication de moratoire sur toute compression budgétaire à CBC/Radio-Canada, y compris celles annoncées au mois d’avril, et de mise en place, dans les plus brefs délais, d’une commission parlementaire publique sur l’avenir de notre seul diffuseur public au pays », de conclure monsieur Levasseur. Le Syndicat des communications de Radio-Canada représente 1700 membres au Québec et à Moncton.

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

← Précédent Les sylviculteurs attendent des réponses rapides du gouvernement 20 juin 2014
Suivant → Les ambulanciers-paramédics enclenchent un nouveau moyen de pression 21 juin 2014
Partager
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Pour information
Martin Petit
Service des communications de la CSN
Téléphone : 514 894-1326
martin.petit@csn.qc.ca

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/la-direction-doit-immediatement-sortir-de-son-mutisme/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.