Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

UCCO-SACC-CSN se réjouit du résultat des élections

Du même SUJET

Un budget globalement favorable aux travailleurs

Un budget globalement favorable aux travailleurs

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) se réjouit de constater que la vigueur de la reprise…
Rencontre d’UCCO-SACC–CSN avec le ministre de la Sécurité publique

Rencontre d’UCCO-SACC–CSN avec le ministre de la Sécurité publique

Le 25 mars dernier, François Énault était avec une délégation de représentants d’UCCO-SACC–CSN pour une rencontre avec…
Médicaments et soins dentaires, une occasion à saisir pour le Canada

Médicaments et soins dentaires, une occasion à saisir pour le Canada

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) encourage les partis politiques à Ottawa à s’engager dans la…
Thérapie de conversion : la CSN satisfaite des nouvelles règlementations

Thérapie de conversion : la CSN satisfaite des nouvelles règlementations

La CSN tient à ajouter sa voix à celles des nombreuses personnes et organisations qui ont…
La CSN étonnée de l’absence de mesures-clés lors du discours du Trône

La CSN étonnée de l’absence de mesures-clés lors du discours du Trône

Après le premier discours du Trône du gouvernement, la CSN reçoit positivement certains engagements liés à…
« On rate la cible », dénonce le réseau intersyndical pour le climat

« On rate la cible », dénonce le réseau intersyndical pour le climat

Exaspérés par l’inaction des gouvernements face à la crise climatique, des travailleuses et travailleurs membres des…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Élection d'un gouvernement libéral

UCCO-SACC-CSN se réjouit du résultat des élections

C’est avec un certain soulagement et beaucoup d’optimisme pour l’avenir que le Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN) accueille l’élection d’un gouvernement majoritaire du Parti libéral du Canada (PLC) de Justin Trudeau.

Sans prendre position en faveur d’un parti en particulier, UCCO-SACC-CSN a toujours maintenu publiquement, avant le déclenchement des élections, qu’il souhaitait le départ du Parti conservateur de Stephen Harper en raison de ses politiques qui nuisent au travail des agentes et agents correctionnels.

« Par le passé, le Parti conservateur a ciblé les travailleurs de l’état en limitant leur pouvoir de négociation, il a amputé nos régimes de retraite, il a coupé dans nos congés de maladie en plus de refuser de consulter ses agents de première ligne avant de prendre des décisions touchant le milieu carcéral. UCCO-SACC-CSN poursuivra son combat contre les injustices perpétrées par le gouvernement précédent. Le syndicat tendra toutefois un rameau d’olivier au nouveau gouvernement et il l’invitera à être à l’écoute de ses préoccupations », a lancé Kevin Grabowsky, le président national de UCCO-SACC-CSN.

Avant le déclenchement des élections, nous avions rencontré le chef du PLC, Justin Trudeau afin de connaître ses intentions sur divers sujets touchant de près les agents correctionnels. M. Trudeau avait reconnu que les cas d’état de syndrome post-traumatique (ESPT) étaient élevés chez les agents correctionnels et il s’était engagé à créer un plan d’action sur l’ESPT. M. Trudeau a aussi promis d’annuler la Loi C-4 qui modifie la notion de danger dans le milieu de travail, rendant ainsi nos tâches plus risquées. Au sujet du projet de loi C-59 des conservateurs qui imposait les conditions de travail aux employé-es fédéraux, le chef du PLC a mentionné qu’il privilégiait la négociation.

Nous sommes optimistes et confiants de voir les libéraux s’asseoir avec nous afin de discuter de nos préoccupations qui leur ont été révélées en juin dernier, quelques semaines avant le déclenchement des élections. Il est essentiel que le PLC respecte ses engagements afin de rétablir un lien de confiance avec ses travailleurs de première ligne que sont les 7400 agentes et agents correctionnels du Canada.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket