Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Victoire ! Le CHSLD Andrée – Perrault demeurera ouvert

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Victoire ! Le CHSLD Andrée – Perrault demeurera ouvert

Victoire ! Le CHSLD Andrée-Perrault demeurera ouvert

Le conseil d’administration du Centre de santé et de services sociaux Richelieu-Yamaska est revenu sur sa décision de fermer le CHSLD Andrée-Perrault à Saint-Hyacinthe ainsi qu’une unité d’hébergement au CHSLD d’Acton Vale, lors de sa réunion du 19 septembre.

Cette annonce survient à la suite d’une mobilisation extraordinaire de parents de personnes hébergées, de citoyennes et citoyens et de membres du personnel qui fut marquée par une série d’activités publiques et de manifestations.

La dernière manifestation a rassemblé plus de 1000 personnes qui ont défilé dans les rues de Saint-Hyacinthe le samedi 8 septembre.

Quatre-vingt deux personnes âgées menaçaient d’être déracinées de leur milieu de vie reconnu comme un des meilleurs au Québec. Les fermetures de 66 lits au Centre Andrée-Perrault à Saint-Hyacinthe et de 16 lits de l’unité prothétique au Centre d’accueil Acton Vale avaient été annoncées en juin dernier par le Centre de santé et de services sociaux Richelieu-Yamaska. Cette décision a déclenché un vaste mouvement d’opposition et la formation du Comité de survie du Centre Andrée-Perrault.

« Des familles de résidents, des employés, des hommes politiques, des personnalités publiques maskoutaines, des plus vieux, des jeunes. Mais surtout, de simples citoyens venus manifester leur appui au Comité de survie du Centre Andrée-Perrault. Défilant sur les rues Girouard, Dessaulles et Sainte-Anne, avant de se rassembler devant le pavillon Saint-Charles, cette marée humaine avait de quoi impressionner, car rarement une manifestation aura mobilisé tant de gens à Saint-Hyacinthe », a commenté Le Courrierde Saint-Hyacinthe dans sa dernière édition.

Luc Pearson, le vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN, est très heureux de ce dénouement. Il s’était adressé à la direction l’Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie pour qu’elle exige du gouvernement qu’il empêche ces fermetures injustifiées. « Les usagers ont droit à des services de qualité. La population et les travailleuses et travailleurs du réseau en ont assez de toujours faire les frais de décisions comptables à courte vue », a déclaré Luc Pearson en déplorant le manque de financement pour les services de santé et les services sociaux en Montérégie.

« La décision de fermer des lits d’hébergement pour des aîné-es en perte d’autonomie est un pur non-sens. Le nombre de personnes âgées de 75 ans et plus en Montérégie doublera au cours des 20 prochaines années. En 2006, la région comptait 75 071personnes de 75 ans et plus, un nombre qui atteindra 155 528 en 2026. Cette augmentation des 75 ans et plus en Montérégie sera proportionnellement beaucoup plus forte que dans l’ensemble du Québec », soutient Luc Pearson.


Source : CSN – 20 septembre 2007

Pour renseignements : Claude Saint-Georges, Fédération de la santé et des services sociaux–CSN Tél. : 514 598-2213

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket