Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

David Bergeron-Cyr, nouveau vice-président élu au comité exécutif de la CSN

Du même SUJET

Yvan Duceppe, trésorier aux stratégies solidaires

Yvan Duceppe, trésorier aux stratégies solidaires

Yvan Duceppe, nouvellement élu à titre de trésorier lors du 66e Congrès de la CSN tenu…
Appel à l’action en clôture du congrès de la CSN

Appel à l’action en clôture du congrès de la CSN

C’est sur une note d’espoir et un appel à l’action que le 66e Congrès de la…
Les congressistes saluent le départ de trois membres du comité exécutif de la CSN

Les congressistes saluent le départ de trois membres du comité exécutif de la CSN

Le 66e Congrès de la CSN marque le départ de trois membres du comité exécutif qui…
Trois nouvelles personnes au comité exécutif de la CSN

Trois nouvelles personnes au comité exécutif de la CSN

Réélu par acclamation, Jacques Létourneau était déjà président de la Confédération des syndicats nationaux depuis 2012.…
Les finances de la CSN résistent à la crise

Les finances de la CSN résistent à la crise

Malgré la crise sans précédent que nous vivons, la CSN a bien tenu le coup financièrement…
L’envers du décor d’un congrès virtuel

L’envers du décor d’un congrès virtuel

Nous sommes le 4 mars 2020. Les responsables des équipes de travail chargés de la préparation…

Portrait

2021-02-11_photo-david-bergeron-cyr_CSN

David Bergeron-Cyr, nouveau vice-président élu au comité exécutif de la CSN

Lors du dernier congrès de la CSN, David Bergeron-Cyr a été élu à titre de deuxième vice-président au comité exécutif. Auparavant membre du Syndicat des travailleuses et travailleurs de PJC entrepôt–CSN et président de la Fédération du commerce (FC–CSN), le nouveau vice-président de la CSN a une longue implication dans le milieu syndical et plusieurs idées pour le dynamiser.

Quand on lui demande quels sont les trois mots qui résument le mieux sa vision du syndicalisme, il répond : « C’est très simple : travailleurs, pouvoir, mouvement. J’ai toujours milité à la CSN avec ces mots en tête. » Son parcours et ses priorités dans ses nouvelles fonctions en font foi.

Son parcours
À 18 ans, David Bergeron-Cyr commence à travailler au centre de distribution du Groupe Jean-Coutu à Longueuil. C’est sans hésiter que, dès sa première journée de travail, il demande à son délégué syndical comment il peut s’impliquer. En effet, s’impliquer dans son syndicat est déjà tout ce qu’il y a de plus naturel pour lui : « Ma mère m’a traîné avec elle de 1er mai en 1er mai toute ma jeunesse ! Elle a été très active dans les luttes ouvrières du secteur manufacturier à Montréal pendant plusieurs années. »

Alors syndiqué à la FTQ, David participe à la campagne de maraudage afin que son syndicat adhère à la CSN, fondant ainsi le syndicat CSN du centre de distribution du Groupe PJC au sein duquel il occupera plusieurs fonctions jusqu’en 2009. En 2004, il devient représentant du secteur entrepôt de la Fédération du commerce (FC–CSN). En 2009, il est élu vice-président de cette même fédération et prend en charge les dossiers de syndicalisation, des alliances intersyndicales et internationales et de santé et sécurité du travail, pour ne nommer que ceux-là. En 2018, il devient président de la FC–CSN où il a travaillé activement à développer l’action collective et une vie syndicale forte et dynamique.

Ses priorités
À titre de deuxième vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr compte prioriser deux dossiers dans les prochains mois : le projet de loi 59, Loi modernisant le régime de santé et de sécurité du travail, et la conception d’un plan de syndicalisation structurant.

C’est de concert avec la troisième vice-présidente de la CSN nouvellement élue elle aussi, Katia Lelièvre, que David Bergeron-Cyr s’attaquera au projet de loi 59. Tous les deux travailleront avec les conseils centraux et les fédérations afin de concevoir une campagne de mobilisation visant à bonifier substantiellement le projet de loi. « Nous allons appeler les membres de la CSN à s’activer sur le terrain pour faire pression sur le ministre du Travail afin qu’il modifie son projet de loi. Nous serons là pour rappeler au ministre que le projet de loi 59 doit servir à mieux protéger les travailleurs et les travailleuses, et non pas à donner encore plus de pouvoir au patronat ! »

Pour élaborer les grandes orientations d’un plan de syndicalisation confédéral porteur, il entamera dans les prochaines semaines une tournée des fédérations, des conseils centraux et des équipes de travail concernées afin d’entendre les préoccupations de tous et de toutes à ce sujet. En outre, il souhaite grandement que ce plan puisse être déployé partout au Québec ce printemps ou cet automne.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket