Services de garde éducatifs

Contre les maternelles 4 ans mur à mur

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, ne cesse d’adapter son projet pour répondre aux pressions populaires.
Partager

La campagne 4 ans, c’pas grand, menée par la CSN afin de freiner le projet d’implantation de maternelles 4 ans partout au Québec, a été lancée avec succès le 4 avril dernier devant le bureau du premier ministre, à Montréal. D’autres actions avaient eu lieu auparavant, dont la visite aux député-es, partout au Québec, qui se poursuivait encore en avril.

Pour le moment, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, ne cesse d’adapter son projet pour répondre aux pressions populaires. Il affirme aussi que les maternelles 4 ans sont complémentaires aux services de garde éducatifs. Seulement voilà, tout l’argent frais du dernier budget (1 G $ sur 5 ans) est dédié aux maternelles et non au réseau déjà en place pour la petite enfance. Une chose est sûre, 4 ans, c’pas grand pour commencer l’école !

← Précédent La fin du Far-West 19 avril 2019
Suivant → Lettres sur le devenir du Québec 19 avril 2019