La CSN salue le travail des parlementaires sur la réforme des normes du travail

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Santé et services sociaux : quelles portes la CAQ ouvrira-t-elle ?

Santé et services sociaux : quelles portes la CAQ ouvrira-t-elle ?

Des travailleuses et travailleurs membres de syndicats CSN des secteurs public et privé se sont donné…
Les organisations syndicales en santé ne veulent pas rejouer dans le même mauvais film

Les organisations syndicales en santé ne veulent pas rejouer dans le même mauvais film

Les organisations syndicales représentant plus de 200 000 travailleuses et travailleurs en santé et services sociaux réagissent d’une…
Mobilisations dans cinq villes québécoises pour réclamer un programme de régularisation véritablement inclusif des personnes sans-papiers

Mobilisations dans cinq villes québécoises pour réclamer un programme de régularisation véritablement inclusif des personnes sans-papiers

Trente organisations communautaires et syndicales se rassemblent, appuyées par de nombreux groupes et individus des milieux…
Les personnes qui font tourner le Québec veulent être entendues

Les personnes qui font tourner le Québec veulent être entendues

Au Conseil des ministres présenté aujourd’hui, composé de nouveaux visages comme de vétérans et qui aurait…
Baisses d’impôts : le chant des sirènes

Baisses d’impôts : le chant des sirènes

Lettre ouverte de Caroline Senneville, présidente de la CSN Chaque campagne électorale apporte son lot de…
La CSN s’inquiète que d’éventuelles baisses d’impôts soient faites sur le dos des jeunes

La CSN s’inquiète que d’éventuelles baisses d’impôts soient faites sur le dos des jeunes

En pleine rentrée et à la veille du déclenchement officiel de la campagne électorale québécoise, la…
2018-06-12_assnat_CSN

La CSN salue le travail des parlementaires sur la réforme des normes du travail

La CSN salue l’adoption, à l’unanimité des parlementaires de l’Assemblée nationale, de la réforme de la Loi sur les normes du travail. Bien que beaucoup d’avancées doivent encore être accomplies, notamment sur la question du salaire minimum, la CSN se réjouit d’une première mise à jour de la loi en plus de 15 ans.

« Nous dénonçons depuis plusieurs années la jungle de relations de travail occasionnée par le recours aux agences de placement, rappelle Jacques Létourneau, président de la CSN. Pour la première fois, le gouvernement fait un pas dans la bonne direction : non seulement ces agences de sous-traitance devront-elles avoir un permis d’exploitation en bonne et due forme, elles devront également verser le même salaire que les entreprises qui les contractent. »

Pour la CSN, il était également temps que le gouvernement revoie les règles législatives en matière de disparité de traitement. « La bataille contre les clauses dites “orphelin”, remportée à la fin des années 1990, demeurait incomplète : nous nous devions d’étendre la définition des clauses de disparité de traitement à l’ensemble de la rémunération des salariés, y compris en matière de régime de retraite et pour l’ensemble des avantages sociaux. »

« Pour une rare fois, tout au long des travaux en commission parlementaire, le gouvernement a prêté l’oreille au mouvement syndical et a su tenir tête aux menaces d’hécatombes lancées par le patronat », souligne M. Létourneau.

La CSN se réjouit également des améliorations apportées aux normes du travail en matière de congés payés pour responsabilités familiales ainsi que de l’ajout d’une troisième semaine de vacances payées après trois années de service. Néanmoins, la CSN réclame toujours une loi-cadre en matière de conciliation travail-famille-études prévoyant de réelles dispositions pour faciliter la vie des familles d’aujourd’hui.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket