Projet de loi 3

6 décembre 2018

Le gouvernement Legault plonge le réseau scolaire dans l'incertitude

La CSN veut s'assurer que le manque à gagner dans le budget des commissions scolaires créé par le projet de loi 3 soit entièrement compensé par la subvention d'équilibre fiscal. Ce nouveau financement devra arriver en temps opportun pour éviter des périodes d'incertitude.

Sans compensation, le projet de loi 3 sur l’uniformisation des taxes scolaires pourrait enlever environ 700 millions de dollars au budget des commissions scolaires.

Cette baisse de financement s’ajoute à la réforme des taxes scolaires du précédent gouvernement qui a déjà fait perdre 680 millions de taxes aux commissions scolaires. Une compensation complète était cependant prévue dans le dernier budget libéral.

« Pourquoi créer une telle incertitude budgétaire, alors que l’éducation est censée être la priorité du gouvernement ? Il ne fallait pas commencer par des coupes, mais plutôt par réinjecter de l’argent pour prendre soin des élèves et des écoles », s’inquiète Véronique De Sève, vice-présidente de la CSN. Si un refinancement des services et de l’entretien des bâtiments est prévu par le gouvernement, pourquoi ne pas l’avoir annoncé avant cette nouvelle ponction dans les budgets ? Le récent énoncé budgétaire du ministre Éric Girard était pourtant l’occasion idéale pour ce faire. Le montant de la subvention d’équilibre fiscal dont parle le projet de loi n’est malheureusement ni connu ni budgété.

Les commissions scolaires ne seront pas toutes égales devant cette baisse de taxes. « On craint que certaines commissions scolaires qui accueillent davantage d’immigrants ou qui sont situées en zone plus défavorisée fassent face à un casse-tête financier et humain plus important », affirme Véronique De Sève.

Le gouvernement doit répondre aux inquiétudes causées par son empressement à réduire les taxes scolaires. Quand les commissions scolaires sauront-elles sur quel budget précis elles peuvent compter?

Les commissions scolaires auront-elles assez de personnel pour procéder à l’embauche d’enseignantes et d’enseignants, de personnel en services de garde, de professionnel-les et de personnel de soutien?  Pour le transport scolaire? Pour répondre aux parents si une direction d’école ne fait pas son travail de façon professionnelle? Autant de questions laissées sans réponses en raison du chambardement provoqué par le nouveau gouvernement.

← Précédent Manifestation chez Bombardier La Pocatière 6 décembre 2018
Suivant → Après plus d'une centaine de séances de négociation, enfin une entente de principe à la SAQ 7 décembre 2018
Partager
Dossiers
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/le-gouvernement-legault-plonge-le-reseau-scolaire-dans-lincertitude/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.