Les syndicats dénoncent la direction générale et le conseil d’administration

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Appauvrir les travailleuses et les travailleurs des services publics, la pire des solutions

Appauvrir les travailleuses et les travailleurs des services publics, la pire des solutions

« Les services publics font face à une crise de main-d’œuvre sans précédent, à laquelle s’ajoute…
La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…
L’éducation et l’enseignement supérieur seront-ils vraiment la « priorité des priorités » ?

L’éducation et l’enseignement supérieur seront-ils vraiment la « priorité des priorités » ?

La CSN accueille avec prudence la nomination de Bernard Drainville au ministère de l’Éducation et de…
Les employé-es de soutien du réseau collégial unis pour l’amélioration de conditions de travail

Les employé-es de soutien du réseau collégial unis pour l’amélioration de conditions de travail

C’est de façon concertée que les organisations syndicales représentant les 12 000 employé-es de soutien du…
Grève au cimetière Notre-Dame-des-Neiges : des négociations infernales et interminables

Grève au cimetière Notre-Dame-des-Neiges : des négociations infernales et interminables

À partir de ce jeudi 1er septembre, le Syndicat des employé-es de bureau du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…

Collège d'Alma

Les syndicats dénoncent la direction générale et le conseil d’administration

Les organisations syndicales dénoncent la situation malsaine qui prévaut au Collège d’Alma depuis quelques semaines alors que le contexte d’austérité nécessiterait plutôt une grande solidarité et une mobilisation de toutes les intervenantes et intervenants du milieu. « Un collège est un milieu de vie où des professeurs, des employés de soutien, des professionnels et des cadres travaillent ensemble quotidiennement en vue de s’assurer que les étudiants aient une formation académique de qualité et une vie étudiante enrichissante. Il est donc déplorable que des actions contreproductives émanent de la direction générale et du Conseil d’administration du collège », selon Engelbert Cottenoir jr, président du conseil central CSN.

Nous nous questionnons sur l’intégrité du processus en vue du renouvellement du mandat du directeur-général du Collège d’Alma et du climat dans lequel les décisions se prennent au Conseil d’administration. Il y a effectivement lieu de s’interroger sur les changements apportés par la direction aux règles de renouvellement lors de la séance du 27 octobre dernier, séance où le directeur général sollicitait un renouvellement de son mandat. Les modifications visaient entre autres à réduire le nombre de personnes dans le comité de renouvellement, excluant le personnel du Collège. Rappelons qu’historiquement, il était dans la culture du Collège d’Alma de prévoir la participation de membres de l’interne. Soulignons que la participation du personnel ou d’étudiants aux comités de sélection et d’évaluation est une pratique courante dans le réseau collégial.

Pour nous, il est clair que le processus est entaché car il y a apparence de conflit d’intérêt. C’est encore plus vrai quand nous savons que des membres internes du C.A. ont été rondement interpellés au cours des dernières semaines, entraînant plusieurs démissions. Pourtant, il va de soi que les collèges sont des institutions qui se doivent d’être des lieux de débats et d’échanges respectueux de l’opinion contraire. Une pétition émanant des étudiants circule actuellement dans le collège afin de dénoncer le fonctionnement du conseil d’administration.

Déjà, nous avons posé des questions quant à certains représentants du CA en conformité avec la loi sur les Collèges. À ce jour, nous n’avons pas reçu de clarifications satisfaisantes de la part de la direction et du CA. Nous sommes inquiets de la situation financière du Cégep. Le personnel veut faire partie de la solution. Nous sommes prêts à collaborer dans un esprit de collégialité. Nous sollicitons l’intervention rapide du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science ainsi que de la Fédération des cégeps afin de corriger la situation dans laquelle nous nous trouvons. Nous cherchons des réponses à nos préoccupations dans le but de rétablir la confiance envers le CA et d’assurer une réelle collégialité au Collège d’Alma.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket