Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les travailleurs de Charlevoix et de la Côte-Nord ressortent avec un certain optimisme

Du 31 juillet au 23 septembre 2022, les syndicats du secteur public de la CSN tiennent leurs assemblées générales sur les demandes de table centrale et de table sectorielle. Les 170 000 membres CSN de ce secteur sont invités à voter dans ces assemblées. Voir les détails.

Du même SUJET

Les sages-femmes adoptent une entente collective de quatre ans

Les sages-femmes adoptent une entente collective de quatre ans

Les membres du Regroupement Les sages-femmes du Québec ont entériné mercredi l’accord de principe intervenu le…
La dernière offre patronale rejetée massivement

La dernière offre patronale rejetée massivement

Réunis en assemblée générale ce dimanche, les travailleuses et les travailleurs de Rolls-Royce Canada (RRC) ont…
Un nouveau syndicat découvre la « manière CSN »

Un nouveau syndicat découvre la « manière CSN »

Nouvellement syndiqués à la CSN, les membres de l’Union des travailleuses et travailleurs de Locweld–CSN étaient…
Les employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges font la grève

Les employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges font la grève

Le Syndicat des employé-es de bureau du cimetière Notre-Dame-des-Neiges–CSN a exercé son droit de grève ce…
Les sages-femmes réclament l’équité avant les vacances de la construction

Les sages-femmes réclament l’équité avant les vacances de la construction

Les négociations entre Québec et le Regroupement Les Sages-Femmes du Québec entrent aujourd’hui, mercredi, dans une…
Les employé-es de la CDPDJ en grève pour une troisième journée

Les employé-es de la CDPDJ en grève pour une troisième journée

Les employé-es de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse…

Occupation du bureau du ministre Duclos

2018-01-15_cn_CSN

Les travailleurs de Charlevoix et de la Côte-Nord ressortent avec un certain optimisme

Après un siège de près de 36 heures dans les bureaux  du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos,  à Québec, les représentants des travailleurs de Charlevoix et de la Côte-Nord en ressortent avec un certain optimisme quant à la suite du dossier. De retour dans leur région, ils dressent un bilan positif de leur action et assurent qu’ils maintiendront la pression pour qu’une solution soit trouvée rapidement.

« Nous avons réussi à obtenir une rencontre en tête-à-tête avec le ministre qui a duré plus d’une heure. Nous avons pu bien lui expliquer l’état d’urgence dans lequel se retrouvent des centaines de travailleurs dont la plupart des emplois sont saisonniers. À partir de maintenant, le ministre a un portrait très clair de la situation. Il a fait preuve d’une grande écoute en nous assurant que notre geste n’aura pas servi à rien. La balle est maintenant dans son camp pour la suite des choses », a résumé le président de la CSN Côte-Nord, Guillaume Tremblay.

« La situation que vivent les travailleurs de Charlevoix et de la Côte-Nord est inacceptable. Des mesures d’urgence doivent être mises en place rapidement pour éviter que des familles ne se retrouvent sans revenus. Notre rencontre avec le ministre nous donne espoir qu’il saura trouver une solution à court terme pour régler le problème actuel et revoir la méthode de calcul pour l’obtention de prestation », a ajouté Line  Sirois d’Action Chômage Côte-Nord en expliquant que les travailleurs de l’industrie saisonnière doivent désormais travailler 140 heures de plus pour obtenir 6 semaines de prestation de moins.

« En campagne électorale, le Parti libéral s’était engagé à revoir le dossier de l’assurance-emploi. Le ministre a aujourd’hui une belle occasion de respecter cet engagement », a conclu Julie Brassard du Mouvement Action Chômage Charlevoix   en invitant la population à joindre les rangs de la mobilisation pour sauver des travailleurs du trou noir.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket