Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

L’usine de pales d’éoliennes de Gaspé tourne à nouveau

Du même SUJET

« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

Bien qu’elles accueillent favorablement l’annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de…
Une autre occasion ratée par le ministre Roberge

Une autre occasion ratée par le ministre Roberge

À quand une vraie reconnaissance pour toutes celles qui participent au développement de nos enfants en…
Santé et services sociaux : il est inadmissible de perdre son revenu en raison de la COVID-19

Santé et services sociaux : il est inadmissible de perdre son revenu en raison de la COVID-19

Les organisations syndicales du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) dénoncent vigoureusement la…
Les répondantes et répondants médicaux et employé-e-s de bureau d’Urgences-santé votent la grève

Les répondantes et répondants médicaux et employé-e-s de bureau d’Urgences-santé votent la grève

Sur la centaine de répondantes et répondants médicaux d’Urgences-santé, pas moins de 21 ont quitté leur…
CHSLD : le rapport de la coroner cible plusieurs recommandations proposées par la CSN

CHSLD : le rapport de la coroner cible plusieurs recommandations proposées par la CSN

La Confédération des syndicats nationaux demande au gouvernement de donner suite à plusieurs des recommandations soumises…
Rolls-Royce Canada doit redevenir un employeur de choix

Rolls-Royce Canada doit redevenir un employeur de choix

Au moment où tous les employeurs du Québec jouent du coude pour attirer et retenir la…

Nouvelles CSN

Photo : Jaclyn Turner
Photo : Jaclyn Turner

L’usine de pales d’éoliennes de Gaspé tourne à nouveau

Le secteur de l’énergie étant inclus dans les services essentiels, l’usine LM Wind Power de Gaspé, qui fabrique des pales d’éoliennes, a été en mesure de redémarrer ses opérations le 30 mars dernier. Une série de conditions à cette reprise ont toutefois été exigées par la Santé publique.

Environ le tiers des 400 employé-es se sont portés volontaires pour reprendre le travail. Une autre équipe devrait entrer en action cette semaine.

« La compagnie n’a pas négligé les mesures de sécurité. Tout était en place lundi », soutient Marko Collin, président du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de LM Wind Power. Ce dernier souligne aussi que l’usine doit être en mesure de fournir des pales aux éoliennes québécoises en cas de bris.

L’entreprise doit cependant se conformer à une série de mesures exigées par la Direction régionale de la santé publique, notamment en matière de distanciation sociale, de protection respiratoire, d’ajustements aux horaires de travail et de mesures d’hygiène bien précises.

Pour le moment, le retour au travail se fait sur une base volontaire et l’employeur se montre flexible envers ceux qui ont des contraintes familiales. L’usine tourne maintenant au ralenti, mais le président estime que si la situation sanitaire le permet, une réouverture complète pourrait être possible le 13 avril. L’usine, propriété de General Electric, fonctionne habituellement 24 heures par jour, sept jours sur sept.

« On sent que GE est pressé de négocier notre nouvelle convention », ajoute Marko Collin qui entend parler de nouveaux contrats possibles, ce qui pourrait prolonger le contrat en cours qui devait normalement se terminer cette année.

LM Wind Power est l’un des plus gros employeurs privés de Gaspésie et offre des emplois à l’année. Le secteur des énergies renouvelables est promis à un bel avenir en raison des efforts de transition de l’économie pour sortir des énergies fossiles. Les chantiers du sud des États-Unis, que LM Wind Power approvisionne en ce moment, sont d’ailleurs toujours actifs.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket