Santé et services sociaux

Ne nous faisons pas passer un sapin

13 mars 2018

Les 27 postes équivalents qui seront coupés d’ici septembre 2018 représentent 54 405 heures au total, à raison de 2015 heures par poste.

Lors d’une conférence de presse tenue à Saint-Jérôme ce matin, le Syndicat des travailleuses et travailleurs des Laurentides en santé et services sociaux–CSN a lancé une vidéo choc dénonçant les coupures en salubrité qui sont imposées par l’administration du Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides (CISSSL). La campagne vidéo est accompagnée d’un sapin sent-bon qui a été distribué dans les établissements à titre d’objet de visibilité.

« Le gouvernement de Philippe Couillard gave actuellement les médecins du réseau avec des augmentations salariales démesurées, des primes pour arriver à l’heure, pour le port de jaquettes ou pour simplement tenir des réunions au même moment ou les administrations régionales coupent des postes en salubrité, ce qui met en péril la santé de la population que nous desservons. Les 27 postes équivalents qui seront coupés d’ici septembre 2018 représentent 54 405 heures au total, à raison de 2015 heures par poste, de souligner Dominic Presseault, président du STTLSSS–CSN. De plus, sur le terrain, ces mesures budgétaires régressives imposent encore plus de pression à des travailleuses et à des travailleurs qui sont déjà à bout de souffle et qui n’ont même plus le temps de faire leur travail convenablement ».

« Ce que nous disons à la population, c’est que le gouvernement est en train de nous passer un sapin en coupant dans les services essentiels de salubrité qui sont à la base d’une hygiène minimale dans les divers établissements de santé. Je suis plutôt bien placé pour le savoir puisque ma mère est décédée en 2004, victime de la bactérie Clostridium difficile, une infection nosocomiale fréquemment dépistée dans nos centres de santé, de dénoncer Stéphane E. Roy, comédien et réalisateur participant à la campagne. Le gouvernement doit impérativement revoir ses pratiques en la matière afin de réduire les risques en lien avec ces infections qui peuvent être mortelles ».

Le STTLSSS–CSN représente plus de 5800 membres œuvrant sur l’ensemble des sept territoires des Laurentides : Antoine-Labelle, Argenteuil, Lac-Des-Deux-Montagnes, Pays-d’en-Haut, Saint-Jérôme, des Sommets ainsi que Thérèse-de-Blainville. Les membres proviennent des catégories 2 et 3, tel que déterminées par la Loi et regroupent, entre autres, des préposé-es aux bénéficiaires, des agentes administratives, des intervenant-es en services sociaux, différents corps des métiers et plusieurs autres. Pour de plus amples renseignements, www.csn-lsss.ca et sur Facebook : Faites.vous.pas.passer.un.sapin


Source : Syndicat des travailleuses et travailleurs des Laurentides en santé et services sociaux–CSN
← Précédent Entente de principe chez Transco Montréal 12 mars 2018
Suivant → Vox pop sur la consigne 13 mars 2018

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/ne-nous-faisons-pas-passer-un-sapin/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.