Environnement

S’approvisionner de façon responsable

La prochaine fois que le courrier de la CSN vous sera envoyé dans des boîtes de couches ou d’alcool, vous saurez pourquoi !
Par Noémi Desrochers
Partager

Le constat est clair : l’humanité n’a pas d’autre choix que de faire face à l’immense défi que représentent les changements climatiques en mettant en œuvre une nécessaire transition énergétique. La dernière campagne électorale québécoise nous a d’ailleurs prouvé que l’économie de ce débat n’est plus envisageable. Il y a dix ans déjà, la CSN se penchait sur la question.

Adoptée en 2009, la Politique d’approvisionnement responsable (PAR) de la CSN encadre tous les achats de produits et services faits pour le compte de la confédération et les soumet à des critères sociaux et environnementaux. La PAR vise à transformer les pratiques de production des biens et des services en exigeant que les fournisseurs de la CSN – et leurs sous-traitants – respectent certains critères.

Ainsi, au moment de procéder à l’achat de produits ou de services, les critères suivants doivent, dans la mesure du possible, être respectés :

Les conditions de travail : Respect des droits fondamentaux du travail, dont la liberté syndicale, le respect de la législation du travail et des normes internationales du travail.

Le commerce à forte contribution sociale : Priorité donnée à l’humain dans le cadre du processus de production plutôt qu’à l’accumulation des profits ; le commerce équitable et les réseaux d’achats alternatifs.

Le respect de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques : Appliquer les 4RV, utiliser des produits biologiques, recyclés, recyclables et biodégradables ; privilégier certaines certifications telle la FSC pour le papier et favoriser l’achat local.

La gestion responsable : Favoriser les entreprises qui possèdent une PAR et un code de conduite qui précisent des critères de responsabilité sociale et environnementale, de même que la production de rapports transparents ; favoriser certaines certifications, telle la Fair Labour Association.

Ainsi, la réutilisation de boîtes d’expédition est un bel exemple d’une pratique responsable soucieuse de l’environnement.

La prochaine fois que le courrier de la CSN vous sera envoyé dans des boîtes de couches ou d’alcool, vous saurez pourquoi !

← Précédent Le bon goût de la solidarité 15 février 2019
Suivant → Un colloque pour venir en aide aux travailleurs immigrants 15 février 2019