Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le regard vers l’avenir pour répondre aux besoins des usagers

Du même SUJET

« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

Bien qu’elles accueillent favorablement l’annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de…
Les sages-femmes concluent une entente de principe

Les sages-femmes concluent une entente de principe

Tard dans la nuit de vendredi dernier, le Regroupement Les Sages-femmes du Québec (RSFQ) a conclu…
Les sages-femmes réclament l’équité avant les vacances de la construction

Les sages-femmes réclament l’équité avant les vacances de la construction

Les négociations entre Québec et le Regroupement Les Sages-Femmes du Québec entrent aujourd’hui, mercredi, dans une…
Équité salariale : plusieurs milliers de dollars pour les préposé-es en retraitement des dispositifs médicaux

Équité salariale : plusieurs milliers de dollars pour les préposé-es en retraitement des dispositifs médicaux

La FSSS–CSN et la FTQ sont parvenues à obtenir une entente découlant de l’exercice de maintien…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
La CSN prête à travailler dans une vision commune

La CSN prête à travailler dans une vision commune

Hier, de hauts fonctionnaires du ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que le…

Deuxième rendez-vous national sur l'avenir du système public de santé et de services sociaux

Le regard vers l’avenir pour répondre aux besoins des usagers

C’est aujourd’hui que se tient le deuxième rendez-vous national sur l’avenir du système public de santé et de services sociaux. La grande majorité des composantes du réseau sont rassemblées pour mettre de l’avant des solutions pour assurer l’avenir du système public et répondre aux besoins des usagères et usagers. L’AQESSS, la CSN et l’INM interpellent le ministre Gaétan Barrette pour lui exposer les solutions mises de l’avant lors de cet événement.

Une participation démontrant la pertinence de l’événement

La participation à cet événement organisé par l’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux (AQESSS) et la Confédération des syndicats nationaux (CSN), en collaboration avec l’Institut du Nouveau Monde (INM), est un signe de son succès. Plus de 400 participant-es provenant de plus de 100 organisations sont rassemblées pour réfléchir à des solutions pour le système public, et ce, malgré une conjoncture politique plus qu’incertaine. Ce deuxième rendez-vous national réunit des organisations syndicales et patronales, des fédérations médicales, des groupes communautaires, des associations d’usagers et des ordres professionnels.

« Les composantes du réseau de santé et de services sociaux se préoccupent de l’avenir du système public. Au-delà des débats sur les structures administratives, le message est clair aujourd’hui à l’effet qu’il faut améliorer la qualité et l’accès aux soins et services, sans quoi la population perdra confiance en notre réseau public. Le pari de ce deuxième rendez-vous est relevé! Les vraies solutions se mettront de l’avant avec les composantes du réseau et pas le contraire », explique Jacques Létourneau, président de la CSN.

En action pour améliorer l’accès et la qualité des soins et services

Parmi les solutions discutées lors de ce deuxième rendez-vous, plusieurs participant-es ont exprimé l’urgence d’améliorer les services de première ligne. Ce sont des services qui doivent devenir la réelle porte d’entrée dans le réseau de santé et de services sociaux.

« Il ressort de nos échanges une grande ouverture des composantes du réseau de santé et de services sociaux pour élaborer des solutions communes et porteuses. Pour développer des services qui répondent aux besoins des usagers, l’ensemble des composantes doit être mis à contribution. C’est par une collaboration et en comptant sur l’expertise de chacun que nous relèverons ce défi », déclare Diane Lavallée, directrice générale de l’AQESSS.

Il a de plus été question de l’action sur les déterminants sociaux de la santé, de la pertinence des soins favorisée par la mise en place d’une gouvernance clinique, de la concertation des acteurs du terrain pour une meilleure prise de décision ainsi que de la cohérence du financement avec les objectifs identifiés, notamment au regard du mode de rémunération médicale et du régime d’assurance médicaments. « Les délibérations de la journée démontrent l’importance de tenir un réel dialogue avec l’ensemble des composantes qui donnent les services à la population au quotidien. C’est la meilleure manière d’élaborer des solutions concrètes et durables », avance Michel Venne, directeur général de l’INM.

« Plusieurs solutions pour assurer l’avenir du système public sont connues et elles doivent maintenant devenir une priorité du gouvernement. C’est pourquoi nous souhaitons rencontrer le ministre Barrette pour lui présenter les priorités identifiées par les composantes du réseau. Enfin, nous entendons mettre sur pied un groupe de travail qui mobilisera les acteurs du réseau autour d’une vision commune et mettra de l’avant des initiatives pour améliorer l’accès aux services », de conclure les trois représentants.

À propos de l’AQESSS, de la CSN et de l’INM

• L’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux regroupe 125 membres, soit les 92 centres de santé et de services sociaux (CSSS), les centres hospitaliers universitaires, les centres hospitaliers affiliés, les instituts universitaires et des établissements et CHSLD à vocation unique.

• La CSN est l’organisation syndicale la plus représentative dans le secteur de la santé et des services sociaux. Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

• L’Institut du Nouveau Monde est une organisation non partisane dont la mission est d’accroître la participation des citoyens à la vie démocratique. L’action de l’INM a pour effet d’encourager la participation citoyenne et de contribuer au développement des compétences civiques, au renforcement du lien social et à la valorisation des institutions démocratiques.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket