Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Des coupes au compte-gouttes à Radio-Canada

Du même SUJET

Une autre occasion ratée par le ministre Roberge

Une autre occasion ratée par le ministre Roberge

À quand une vraie reconnaissance pour toutes celles qui participent au développement de nos enfants en…
Nouvelle manifestation au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Nouvelle manifestation au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

En ce jour de la fête des Mères, les membres du Syndicat des travailleuses et des…
Tuer le Publisac aura des impacts majeurs : la CSN demande l’intervention du gouvernement

Tuer le Publisac aura des impacts majeurs : la CSN demande l’intervention du gouvernement

La ville de Montréal a pris une décision unilatérale en annonçant la mise en place d’un…
Un budget globalement favorable aux travailleurs

Un budget globalement favorable aux travailleurs

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) se réjouit de constater que la vigueur de la reprise…
Rencontre d’UCCO-SACC–CSN avec le ministre de la Sécurité publique

Rencontre d’UCCO-SACC–CSN avec le ministre de la Sécurité publique

Le 25 mars dernier, François Énault était avec une délégation de représentants d’UCCO-SACC–CSN pour une rencontre avec…
COOP Lanaudière : une longue grève, des scabs et une négociation qui piétine

COOP Lanaudière : une longue grève, des scabs et une négociation qui piétine

Dans une décision rendue le 25 mars dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a reconnu la…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

45 postes supprimés en deux mois

Radio-Canada

Des coupes au compte-gouttes à Radio-Canada

À la veille des congés d’été, la direction de Radio-Canada a annoncé de nouvelles coupes de postes principalement dans le secteur de la technique. Le Syndicat des communications de Radio-Canada (FNC–CSN) représentant plus de 3000 travailleuses et travailleurs de la société au Québec et à Moncton, dénonce fermement ces nouvelles coupes.

Il s’agit de sept postes déclarés excédentaires en plus de 18 postes vacants qui ne seront comblés, soit un total de 25 postes.

L’expérience des membres touchés par ces coupes va de 5 à 25 ans. Indistinctement, Radio-Canada sacrifie les précaires et les anciens.

En ajoutant, les 20 postes supprimés avec la mise en place des régies automatisées, nous nous retrouvons avec un total de 45 postes supprimés en deux mois.

Par ce geste, Radio-Canada confirme sa volonté de mettre un terme définitif à la production interne et de poursuivre son plan 2020, malgré le réinvestissement de 675 millions sur cinq ans par le gouvernement fédéral.

Le SCRC estime qu’une grande partie de ce réinvestissement doit se refléter dans l’organisation du travail et servir à l’amélioration des conditions de travail des artisans et au maintien, voire la création d’emplois.

Le Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC) dénonce fermement ces nouvelles coupures.

« Visiblement, la direction met en branle son plan en ne tenant pas en compte des négociations qui viennent de commencer. Ce n’est pas un signe positif. Nous exigeons que tous les changements d’organisation du travail passent impérativement par la table de négociation » réagit la présidente du syndicat, Johanne Hémond.

Le SCRC est solidaire des membres touchés et sera à leur côté pour préserver leurs droits.

 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket