Négociation au Collège Jean-de-La-Mennais

14 juin 2019

« Nous voulons le meilleur pour nos élèves »

Par souci de ne pas risquer d’affecter le parcours des élèves, le syndicat a décidé de ne plus exercer de grève d’ici la fin de l’année scolaire.

Malgré la volonté de négocier du Syndicat des enseignantes et enseignants du Collège Jean de La Mennais–CSN, force est de constater que lui et l’employeur ne sont pas à la même place dans la négociation qui oppose les deux parties. Devant cette situation, et par souci de ne pas risquer d’affecter le parcours des élèves, le syndicat a décidé de ne plus exercer de grève d’ici la fin de l’année scolaire, afin qu’ils puissent obtenir tout le soutien nécessaire de leurs enseignantes et enseignants durant la semaine d’examen à venir.

« Notre première préoccupation a toujours consisté à vouloir donner le meilleur de nous-mêmes aux élèves, mais l’employeur nous met des bâtons dans les roues, explique d’entrée de jeu le président du syndicat, Mathieu Boutin. Nous avions été convoqués le 13 juin par la conciliatrice pour essayer de dégager de façon exploratoire certaines pistes de solution, mais cette tentative n’a pas été fructueuse. »

« Nous invitons l’employeur à entendre raison et à réaliser que refuser nos demandes, c’est refuser le bien des élèves de son établissement, poursuit-il. Pour la réussite de nos élèves, nous voulons nous concentrer sur la négociation. C’est pourquoi nous attendons un signe clair de rapprochement de la direction du collège, afin que les parties soient en mesure de retourner s’asseoir à la table de négociation les 19 et 21 juin prochains. »

« Les enseignantes et enseignants sont prêts à négocier et souhaitent régler la question de la tâche éducative qui est beaucoup plus lourde à Jean de La Mennais que dans les établissements comparables. Ils veulent évoluer dans un environnement qui leur permettra d’encadrer leurs étudiants de la façon la plus optimale qu’il soit. L’employeur a-t-il autant à cœur le sort de ses élèves ? Si oui, qu’attend-il pour en faire la démonstration ? », lance pour sa part le vice-président de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants (FNEEQ–CSN), Léandre Lapointe.

« Un groupe d’enseignantes et enseignants guidés par le souci de donner le meilleur à leurs élèves, c’est tenace ! », s’exclame finalement la présidente du Conseil central de la Montérégie–CSN, Annette Herbeuval. La CSN va les accompagner jusqu’à ce qu’ils obtiennent gain de cause, que l’employeur se le tienne pour dit. »

← Précédent Un appel d’offres pour remplacer des grévistes 13 juin 2019
Suivant → Services essentiels : la CSN se réjouit de la révision d’une législation déclarée constitutionnellement inopérante 14 juin 2019
Partager
Région
  • Montérégie

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/nous-voulons-le-meilleur-pour-nos-eleves/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.