Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le SEMB–SAQ en grève pour le restant de la journée

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

En lock-out depuis le mois d’août, les travailleuses et les travailleurs du Hilton Homewood Suites de…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…

Société des alcools du Québec

2018-10-26_SEMBSAQ_CSN

Le SEMB–SAQ en grève pour le restant de la journée

Depuis 14 h, les salarié-es des magasins et des bureaux de la SAQ sont en grève. Le Syndicat des employé(e)s de magasins et de bureaux de la SAQ représentant 5500 travailleuses et travailleurs dénonce notamment le train de mesures disciplinaires imposées à des salarié-es qui exercent des moyens de pression légaux et pacifiques.

« Nous avons tenté d’interpeller la SAQ pour lui faire comprendre qu’elle jetait de l’huile sur le feu en tentant de briser notre solidarité, explique la présidente du SEMB–SAQ (CSN), Katia Lelièvre. La réponse de l’employeur a été de mettre encore plus de pression sur les salarié-es, avec des mesures disciplinaires et des menaces. Dans notre syndicat, c’est clair, lorsque l’employeur s’en prend injustement à un de nos membres, c’est à nos 5500 membres qu’il s’en prend et c’est tous ensemble que nous nous y opposons. »

Les négociations pour le renouvellement de la convention collective, échue le 31 mars 2017, ont débuté en janvier 2017. Le SEMB–SAQ (CSN) souhaite notamment améliorer la conciliation famille–travail–vie personnelle, obtenir davantage de stabilité pour 70 % de ses membres à temps partiel ou occasionnels et des augmentations salariales permettant de protéger leur pouvoir d’achat.

Rappelons que le 28 septembre dernier, les membres du SEMB–SAQ (CSN) ont voté en faveur d’une banque de 18 journées de grève à être utilisées au moment opportun. Trois journées de négociation en présence de conciliatrices sont prévues la semaine prochaine.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket