Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

10 juillet 2007 – Manifestation des syndiqués en lock – out du cimetière Notre – Dame – des – Neiges, à 7h30 – Le cardinal Jean – Claude Turcotte doit intervenir

Du même SUJET

Les sages-femmes adoptent une entente collective de quatre ans

Les sages-femmes adoptent une entente collective de quatre ans

Les membres du Regroupement Les sages-femmes du Québec ont entériné mercredi l’accord de principe intervenu le…
Modifications unilatérales des salaires en CPE : le tribunal rappelle le gouvernement à l’ordre

Modifications unilatérales des salaires en CPE : le tribunal rappelle le gouvernement à l’ordre

En décidant unilatéralement, en janvier dernier, d’octroyer une prime de 6,6 % aux éducatrices retraitées qui désireraient…
Le TAT rappelle au gouvernement qu’il ne peut pas passer par-dessus les syndicats

Le TAT rappelle au gouvernement qu’il ne peut pas passer par-dessus les syndicats

C’est une bataille importante que remportent la FSSS-CSN, la FSQ-CSQ, la FIQ, le SQEES-FTQ et le…
Bois d’œuvre : Ottawa doit talonner Washington

Bois d’œuvre : Ottawa doit talonner Washington

Même si le gouvernement américain vient tout juste d’abaisser de moitié les tarifs douaniers imposés au…
Les travailleuses et travailleurs de Rolls-Royce Canada manifestent leur mécontentement

Les travailleuses et travailleurs de Rolls-Royce Canada manifestent leur mécontentement

Après plus de quatre mois de lockout, les travailleuses et les travailleurs de Rolls-Royce ont investi…
Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Les membres du Syndicat des travailleurs de la Scierie de Petit Paris–CSN se sont réunis en…

10 juillet 2007 – Manifestation des syndiqués en lock – out du cimetière Notre – Dame – des – Neiges, à 7h30 – Le cardinal Jean – Claude Turcotte doit intervenir

Lock-out du cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Sprint de négociation dans les prochains jours

En vue d’en venir à une entente, le syndicat des travailleuses et des travailleurs du cimetière Notre-Dame-des-Neiges mettra toutes ses énergies dans l’actuelle ronde de négociation au cours des prochains jours. « Nous avons demandé et obtenu la nomination d’un conciliateur en vue de reprendre les négociations. Des travaux sont maintenant en cours et nous sommes heureux que la direction du cimetière ait manifesté publiquement sa volonté de négocier dans son dernier communiqué de presse, car lever le lock-out ou la grève, un droit reconnu aux parties dans le Code du travail, ne règle pas un conflit. Le seul moyen d’y parvenir, c’est de négocier et d’en venir à une entente », a déclaré le président du syndicat, Daniel Maillet.

Les parties doivent se rencontrer demain et dans les jours qui suivent. Durant ce sprint, le syndicat s’abstiendra de faire des commentaires.

Le syndicat souhaite que les familles en deuil comprennent l’importance de cette ronde de négociation qui vient de s’amorcer. « Nous comprenons l’impatience des familles en deuil, mais elles ne sont pas les seules à vouloir se faire respecter. Il y a aussi les familles des travailleurs saisonniers qui ont droit au respect. Les uns comme les autres souhaitent que le travail reprenne au cimetière. Ce conflit de travail s’est déroulé dans un climat de civilité de part et d’autre. Il serait bon que cela se poursuive », a souligné le président du syndicat.

Rappelons que les travailleurs du cimetière demandent la mise sur pied d’un régime de retraite à prestations déterminées, avec possibilité de rachat des années de service antérieures. Ils demandent aussi que les primes de départ fassent dorénavant partie d’un régime conventionné, ce qui n’est pas le cas actuellement. Pour stabiliser leurs revenus, ils souhaitent obtenir la réduction de la semaine de travail à quatre jours avec pleine compensation, la garantie d’un plancher de 36 semaines de travail annuelles pour les travailleurs saisonniers et le resserrement des clauses de sous-traitance.


Source : CSN – 11 août 2007

Renseignements : Maroussia Kishka, Service des communications de la CSN, cel. : 514 349-1300

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket