Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

10 mars 2004 – Société de transport de Montréal – Le syndicat des commis divisionnaires se donne un mandat de grève

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Où sont les mesures structurantes ?

Où sont les mesures structurantes ?

Alors que le ministre de l’Économie Éric Girard livrait aujourd’hui à Québec sa mise à jour…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…

10 mars 2004 – Société de transport de Montréal – Le syndicat des commis divisionnaires se donne un mandat de grève

Négociations chez les commis divisionnaires

Grogne à la Société de transport de Montréal

Le syndicat des commis divisionnaires se donne un mandat de grève

Sans contrat de travail depuis le 11 janvier 2003, les quelque 190 commis divisionnaires de la Société de transport de Montréal (STM) manifestent leur impatience et souhaitent conclure un contrat de travail satisfaisant dans les plus brefs délais.

Réunis en assemblée générale dans la soirée du 8 mars dernier, les employé-es, membres d’un syndicat affilié à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), ont confié à leur comité exécutif le mandat de mettre en œuvre une intensification des moyens de pression en appliquant le mandat de grève au moment jugé opportun, à l’exclusion de la grève générale illimitée. Les syndiqué-es ont aussi été unanimes à rejeter les récentes propositions patronales.

Litiges

Les principaux points en litige sont : les frais d’administration du régime de retraite, le statut des employé-es temporaires, les cadres qui s’approprient le travail des syndiqué-es, la détérioration des horaires de travail, la réduction du personnel et l’élimination de postes.

Contrairement aux autres syndicats de la STM qui ont conclu des ententes, le syndicat qui représente les commis divisionnaires fait face à des propositions patronales comportant des reculs majeurs.

La convention collective de ce groupe de salarié-es est échue depuis le 11 janvier 2003.

Jusqu’ici, il y a eu 25 rencontres de négociation et six séances de conciliation.

Un rôle logistique capital

Les commis divisionnaires sont affectés à l’application de la convention collective des quelque 3700 chauffeurs et opérateurs de métro de la STM, du Centre de réservation et établissement du Service de transport adapté, du Centre de coordination des appels d’urgence relatifs aux chauffeurs, ainsi qu’à la distribution et la cueillette des titres de transport. Les membres du syndicat jouent un rôle logistique capital dans la gestion du service de transport en commun sur l’Île de Montréal.


Source : CSN – 10-03-2004

Pour renseignements : Jean-Pierre Gagné, Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la STM(CSN), télé avertisseur : (514) 896-4592.

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket